L'Action Agricole Picarde 27 juin 2019 à 08h00 | Par Réussir

Riverains et points d'eau insuffisamment protégés des phytos

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans une décision du 26 juin 2019, le Conseil d’État annule plusieurs dispositions de l'arrêté du 7 mai 2017 encadrant l'utilisation de produits phytos pour protéger la santé publique et l'environnement. Selon la juridiction, saisie par les associations Générations Futures et Eaux et rivières de Bretagne, l'arrêté échoue à atteindre ses objectifs. Le Conseil d’État sanctionne notamment l'absence de «mesures générales destinées à protéger les riverains», l'arrêté ne prévoyant de mesures que pour certaines populations «sensibles», comme les enfants ou les personnes âgées. La juridiction annule l'interdiction d'accès aux champs après traitement, car la mesure ne concerne que les épandages «sur une végétation en place», sans rien prévoir en cas d'utilisation sur des sols vierges. Les juges déplorent enfin l'absence de restriction d'usage «en cas de forte pluviosité», et la non-mention de certaines techniques d'épandage, comme «l'injection de produits dans les sols» et «l'épandage de granulés» dans les mesures de protection des points d'eau. Le Conseil d’Etat enjoint au gouvernement de «prendre les mesures réglementaires» qu’impliquent la décision «dans un délai de six mois».

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui