L'Action Agricole Picarde 23 mars 2020 à 09h00 | Par Réussir

Rungis revoit son organisation pour limiter le risque sanitaire

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Malgré les fortes pertes sur la restauration, Rungis continue de fonctionner mais a dû s'adapter en un temps record au défi sanitaire du coronavirus, explique à l'AFP son président Stéphane Layani, le 21 mars. «Nous avons augmenté les effectifs de nettoyage en matinée, l'utilisation des canons à mousse et du rinçage haute-pression, et interdit les visites de toute personne extérieure au marché», détaille M. Layani. Ce qui explique qu'aucune caméra n'ait filmé le marché depuis que le coronavirus s'est propagé. A partir du 23 mars, un sas sanitaire à l'entrée de chaque pavillon obligera chaque entrant à se laver les mains. Des contraventions pouvant aller jusqu'à 450 € tomberont sur les récalcitrants. Autre changement, qui suspend au moins temporairement une vieille tradition du marché de gros: l'aire de vente devant les magasins va être fermée, empêchant toute conclusion de contrat glissée «dans l'oreille» du client. «Les commandes se feront à l'entrée, les livraisons à quai, nous avons créé des césures pour éviter les contacts et la transmission du virus», souligne le président de Rungis.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui