L'Action Agricole Picarde 13 août 2020 à 12h00 | Par L'Action Agricole Picarde

Sale temps pour le pois vert

Sécheresse et mauvaises conditions climatiques entrainent une des plus mauvaises récoltes de petits pois depuis 30 ans en France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La récolte de petit pois, légume phare de la filière française, est une nouvelle fois très mauvaise.
La récolte de petit pois, légume phare de la filière française, est une nouvelle fois très mauvaise. - © Alix Penichou

« Alors que les consommateurs ont plebiscite les legumes en conserve et surgeles pendant le confinement, la recolte de petit pois, legume phare de la filiere française, est une nouvelle fois tres mauvaise », s'est inquiété le 6 août le Cenaldi, l'association nationale des organisations de producteurs de legumes pour l’industrie.

Selon l'organisation qui rassemble 4 000 producteurs et 65 000 a 70 000 ha de legumes de plein champ destines a etre livres aux usines de transformation, le deficit en volume atteint les 30 000 tonnes, « soit l’equivalent de 2 boites 4/4 de petits pois par foyer français ». « Il faut remonter 30 ans en arriere pour retrouver un niveau de rendement moyen aussi bas », poursuit le Cénaldi.

Le debut de campagne a ete catastrophique. Au 1er tiers de la recolte, le rendement moyen etait inferieur de 30% au previsionnel et pres de 1 000 ha (3% des surfaces emblavees) etaient deja abandonnes pour aleas climatiques ou sanitaires. Meme si les rendements se sont ameliores, le rendement moyen global reste inferieur de 10% au previsionnel, qui lui, n’a cesse de diminuer depuis 2016, pour tenir compte de la succession des campagnes deficitaires.

Un légume tendre et fragile

Exces d’eau et secheresse, vents dessechants et orages de grele, ecarts de temperatures..., rien n’a ete epargne a la culture du petit pois, ce legume tendre et fragile, cultive en saison et en plein champ, qui ne supporte pas ces conditions climatiques toujours plus imprevisibles et extremes. A ces aleas, constate le Cenaldi, « s’ajoute le manque de protection contre les agresseurs : maladies racinaires et pucerons transmettant les viroses se sont multiplies a loisir ». La situation est identique dans tous les bassins de production europeens.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui