L'Action Agricole Picarde 18 janvier 2019 à 06h00 | Par Alix Penichou

Salon du livre de Péronne

Il fête ses trente ans, présente toujours plus d’histoires à dévorer, mais est toujours gratuit… Il s’agit du Salon du livre de Péronne, qui se tient cette année les 19 et 20 janvier, autour du thème du polar.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sébastien Gendron. © D. R. Jean-Christophe Portes. © D. R. Guillaume Guéraud . © D. R. Une quinzaine d’auteurs partageront avec les lecteurs assoiffés d’histoires à suspens. © Laurent Baudouin Spectacle de la compagnie Auriculaire. © D. R. Michaël Mention. © D. R. Hervé Commère. © D. R. David François (illustrateur). © D. R. Gérard Moncomble. © D. R.



L’année de ses six ans, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet. Trente-six ans plus tard, un album photos est retrouvé. Sur chaque page, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister… La suite de l’histoire est à découvrir dans «Sauf», ouvrage d’Hervé Commère, présenté au Salon du livre de Péronne, ces 19 et 20 janvier, à l’espace Mac Orlan.

Des intrigues comme celle-ci seront à dévorer en pagaille puisque, pour sa trentième édition, le Salon a pour thème le polar. «On voulait un sujet qui puisse plaire de la tête blonde à la tête blanche, explique David de Sousa, chef du pôle culturel de la ville. Cet événement est avant tout organisé pour lutter contre l’illettrisme, qui s’élève, dans notre région, à 11 % chez les dix-huit à cinquante-cinq ans.» Le Salon se veut accessible à tous, puisqu’il est gratuit. Les ouvrages, de 3 à 300 Ä, pourront correspondre à toutes les bourses. Deux mille personnes sont attendues, avec pour but de donner envie de se plonger dans la lecture.
Une quinzaine d’auteurs auront à cœur de partager leur passion. Parmi eux, Laurent Audouin, illustrateur qui a réalisé l’affiche de l’événement. «Le travail d’illustrateur est solitaire. Ce rendez-vous est l’occasion de rencontrer les lecteurs et de partager les émotions que nos créations suscitent», se réjouit-il. Quels conseils donnerait-il à un jeune qui rêve d’exercer ce métier ? «Lire, lire, lire ! Car plus on lit, plus on est curieux, plus on fait travailler son imagination. A onze ans, j’étais un piètre dessinateur. Mais j’ai été scotché par les histoires et les illustrations de “Tintin“ et d’“Adèle Blanc-Sec“. Ils sont toujours une source d’inspiration.»

Expositions et spectacles… Intrigants !
Il y aura des livres, mais aussi des spectacles et des expositions. Tout le monde connaît Boucle d’or. Mais qui n’a jamais douté de son histoire ubuesque ? Replantons le décor : il est question d’une petite fille trop curieuse, d’une maison au fond du bois, d’ours ronchons presque humains, de bols fumants de gruau, de soupe et de chocolat chaud. On y retrouve une chaise cassée, un lit moelleux sur lequel l’imprudente aux cheveux d’or s’est assoupie, l’apparition de trois ours outrés par cette pique-assiette inopportune, puis un grand cri et une fuite…
La compagnie Auriculaire a quelque peu modifié la suite du conte, dans «Boucle d’or, une étrange affaire…», entre spectacle de marionnettes, enquête policière et atelier pédagogique. Cette fois, Boucle d’or revient au bercail parental, bien bouleversé par son absence. Mais, hélas, nul ne croit en son histoire… Seule une enquête pourra rétablir la vérité. Cet événement est tout public, dès quatre ans, et aura lieu le samedi 19 janvier, à 16h, à l’Hôtel de ville.
Deux expositions temporaires, tout aussi intrigantes, sont aussi à découvrir tout au long du week-end. La première, «Qui a refroidi Lemaure ?», proposée par la bibliothèque départementale de la Somme, sur le thème du polar, est «interactive, ludique et itinérante», annoncent les organisateurs. Différents lieux de l’histoire sont représentés (commissariat, salle d’autopsie, scène de crime, appartement de la victime, bistrot du coin) et les visiteurs, armés de tablettes, doivent scanner les bons marqueurs sur les panneaux pour interroger les suspects, recueillir les pièces à conviction, croiser les alibis : bref, mener leur propre enquête.
La seconde exposition, «Scénario noir et encre rouge», se décline pour deux publics. Les codes de la bande dessinée et du polar sont montrés aux enfants à partir de huit ans. «Une présentation de la série “Les quatre de Baker Street“ (édition Vents d’Ouest) et de l’univers de Sherlock Holmes, ainsi que des jeux interactifs, sont habilement associés.» Les lecteurs ados et adultes, eux, seront invités à redécouvrir le genre dans un autre format que celui, plus habituel, du roman. A travers huit albums ou séries, les auteurs rappellent que la bande dessinée produit des intrigues policières riches et captivantes.

Spectacle «Boucle d’or, une étrange affaire…» : entrée gratuite sur inscription auprès de la bibliothèque municipale 03 22 73 31 09 ; bibliotheque@ville-peronne.fr.

Salon de 10h à 18h le week-end.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui