L'Action Agricole Picarde 13 juin 2013 à 10h16 | Par Patrick Desmedt

Semences de graminées fourragères : l'actualité reste chaude

Réunis en assemblée générale à Amiens, les agriculteurs multiplicateurs du Nord-Picardie ont débattu sur les suites de l'affaire Laboulet et les questions techniques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AAP

L’assemblée générale de la Fédération régionale des agriculteurs multiplicateurs de semences du Nord et de Picardie s’est tenue à Amiens le 16 mai sous la présidence d'Olivier Petit avec la participation de Jean-Noël Dhennin, président national de la Fnams, et devant une très faible assistance. Pourtant, l’actualité notamment en graminées fourragères reste chaude. Elle concerne la procédure de redressement judiciaire de Laboulet Semences qui a pris le 7 mai un virage important. En effet, le tribunal de commerce d’Amiens a rendu un jugement de validation du plan de redressement de la société malgré les réserves émises par le mandataire judiciaire, l’administrateur judiciaire, le ministère public et les contrôleurs. Ce plan prévoit un remboursement sur neuf ans avec la première échéance prévue dans un an (Cf AAP du 17 mai). «Nous espérons que ce plan sera respecté et que l’affaire Laboulet s’apaisera avec le temps», a souhaité Olivier Petit.

Le pôle technique "Semences de Picardie" élargi
Les multiplicateurs de graminées fourragères étaient également concernés par l’évolution du pôle technique ‘Semences de Picardie’. Ce pôle technique a été créé en septembre 2000 entre les multiplicateurs représentés par la Fédération régionale et la Fnams, les chambres d’agriculture de la Somme et de l’Oise et Laboulet Semences. Objectif : apporter des réponses rapides et précises à des questions techniques locales comme le désherbage, l’application des régulateurs et bien d’autres domaines.
En janvier 2013, le comité de pilotage a accueilli des représentants de Benoist Sem suite à la reprise de Laboulet Semences et de "Semences Fourragères de Picardie" suite à la création de cette société entre Noriap et Calipso. Au cours de cette rencontre, la poursuite du pôle technique a été validée encore fallait-il finaliser la convention de partenariat. Rendez-vous étant fixé le 28 mai à Amiens, à part quelques points de détail, les termes de cette convention établie pour la seule année 2013 ont été adoptés par les participants.Toutefois, une convention renouvelable par tacite reconduction doit être rédigée et signée avant la fin de l’année.

Les actions techniques
Pour Jean-Paul Janson, ingénieur régional de la Fnams, les avancées techniques pour les multiplicateurs de semences de la région passent,en graminées, par la poursuite des essais désherbage, par la recherche d’une alternative à l’arrêt d’anciennes substances de croissance et à la réglementation sur les nouvelles, par l’analyse de l’intérêt des Sdhi, nouvelle famille de fongicides appelée aussi les carboxamides, contre la rouille noire du ray-grass anglais.
Enfin, dernier sujet à l’ordre du jour, les campagnols. La publication d’un arrêté interministériel se fait attendre depuis de longs mois alors que les campagnols continuent de provoquer des ravages dans les cultures fourragères porte-graines entre autres.
Les légumineuses et les vesces font l’objet de programmes d’actions spécifiques. En céréales, il s’agit de chercher à bien positionner l’application de Monitor, anti-graminées et anti-dicotylédones des blés tendres et des blés durs, qui possède une efficacité intéressante sur les repousses d’orge. Les études sur l’ergot et la lutte contre la fusariose sont les deux autres domaines qui concernent les céréales. En protéagineux, la féverole fait l’objet d’une enquête sur les nématodes et sur la lutte contre la bruche alors que, par ailleurs, des essais en pois et féveroles sont menés pour le Ctps (Comité technique permanent de la sélection).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui