L'Action Agricole Picarde 20 juin 2019 à 10h00 | Par AAP

Semences : le Gnis se défend après l’émission Cash Investigation

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le Gnis (interprofession des semences et plants) s’est défendu le 19 juin après l’émission Cash Investigation, «Multinationales : hold-up sur nos fruits et légumes», la veille sur France 2. Les acteurs de la filière sont «conscients de leur responsabilité pour préserver une diversité des modèles agricoles, une diversité et une qualité de notre alimentation, et participer activement à la préservation de la biodiversité», selon un communiqué. Si le monde évolue, ses habitants et son agriculture aussi, affirme le Gnis qui «naturellement, accompagne ces évolutions». L’interprofession se dit «ouverte au dialogue avec tous les acteurs, dans toute leur diversité». Sur son site internet, le Gnis avance, par ailleurs, de «vraies réponses» sur les thèmes de l’émission comme le manque de goût et de valeur nutritionnelle des tomates, les semences hybrides, les semences anciennes non inscrites au catalogue ou encore la prétendue mainmise des multinationales sur les semences.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui