L'Action Agricole Picarde 04 décembre 2014 à 08h00 | Par AAP

Sima 2015 : plein feu sur l’innovation

Pas moins de 600 nouveautés seront présentées sur un parcours balisé au prochain Salon international de la machine agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Reussir

C’est «dans un contexte très favorable», selon la directrice du Sima, Martine Dégremont, que se tiendra l’édition 2015 du 22 au 26 février au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte. Par rapport à l’édition précédente, le Sima 2015 enregistre 25 % de nouveaux exposants. Une tendance qui a amené le salon à se redéployer dans un hall complémentaire, le hall 7. Ce hall accueillera le Simagena, les matériels d’élevage, de manutention, de transport et méthanisation. Et pour être plus exhaustif, deux nouvelles offres verront le jour en 2015 : les matériels professionnels pour les espaces verts et les matériels pour les cultures tropicales et spécialisées.
En présentant cette édition, Patrick Pérard, le président de l’Union des industriels de l’agroéquipement (Axema), comme Martine Dégremont ont surtout insisté sur l’innovation. Certes, le marché des agroéquipements devrait atteindre «un pallier» en 2015, après une embellie des ventes qui a duré quelques années, estime le président. Mais il considère aussi que l’innovation devait continuer à soutenir le marché, grâce «aux gains de productivité» qu’elle apporte aux acheteurs de matériel. D’ailleurs pas moins de 600 nouveautés seront présentées au Salon en plus des traditionnelles « innovations Awards » qui récompensent les plus remarquables.

Trois tendances
Selon Jean-Marc Bournigal, président du jury et de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea) trois tendances se dégagent cette année en la matière : le développement de l’AgroTIC (pour techniques de l’information et de la communication) dans les machines. Autrement dit, celles-ci sont aptes à collecter des informations qui, transmises et traitées, permettent en retour d’ajuster le travail du sol, les semis, la distribution d’engrais ou le traitement des cultures par exemple.
Deuxième tendance la sécurité des machines et des opérateurs au niveau de l’attelage, la prévention des risques de renversement ou la détection d’obstacles notamment.
La troisième vise à améliorer la performance des équipements et les débits de chantier plutôt que l’augmentation de la taille désormais freinée par la circulation des engins agricoles sur les routes.
La prochaine édition sera également marquée par l’importante augmentation de la présence internationale.
Au final, plus de 40 pays seront représentés. Et côté visiteurs, les organisateurs comptent battre le record enregistré lors de la précédente édition : près de 250 000 entrées venus de 145 pays.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui