L'Action Agricole Picarde 26 mars 2019 à 08h00 | Par Réussir

Soja et déforestation : des ONG interpellent des entreprises

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les grandes entreprises françaises de l’agroalimentaire, la restauration et la distribution doivent être plus transparentes sur leurs approvisionnements en soja qui peuvent contribuer à la déforestation en Amérique du Sud et rectifier certaines pratiques, ont demandé le 25 mars trois associations. Mighty Earth, France Nature Environnement (FNE) et Sherpa se sont intéressées dans un rapport à 20 groupes susceptibles d'être de gros utilisateurs de soja dans leur chaîne d'approvisionnement. Les associations se sont appuyées sur la loi dite du «Rana Plaza», promulguée en 2017, qui oblige les entreprises de plus de 5 000 salariés en France à établir un plan de vigilance chez leurs sous-traitants ou fournisseurs à l'étranger, répertoriant les risques liés aux droits fondamentaux. Toutes ces entreprises n'ont pas publié de plans de vigilance, déplorent les associations. Et de citer Bigard, Olivier Bertrand (Quick, Burger King, Hippopotamus, Bistro romain…) et Lactalis. Les ONG demandent aux entreprises «d'identifier les risques et atteintes graves liés à la déforestation due à la culture du soja», de mieux assurer la traçabilité du soja qu'elles utilisent directement ou indirectement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui