L'Action Agricole Picarde 05 février 2019 à 06h00 | Par Cécile Peltier (Solaal Hauts-de-France)

Solaal : zoom sur un donateur

Solaal Hauts-de-France est un service gratuit pour les agriculteurs- donateurs. Une opportunité pour Emmanuel Dalle, arboriculteur fruitier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Emmanuel Dalle : «Nous avons passé beaucoup de temps et d’énergie pour produire nos fruits, c’est vraiment 
désespérant de devoir les jeter, alors nous les donnons.»
Emmanuel Dalle : «Nous avons passé beaucoup de temps et d’énergie pour produire nos fruits, c’est vraiment désespérant de devoir les jeter, alors nous les donnons.» - © © D. R.


Solaal Hauts-de-France apporte un service de proximité aux acteurs agricoles de la région, comme peut en témoigner Emmanuel Dalle, arboriculteur situé à Saulty (62). «
L’exploitation familiale existe depuis soixante-dix ans. La lutte contre le gaspillage a toujours été ancrée dans notre éducation. Nous faisions des dons bien avant que Solaal ne soit créée et, lorsque l’association a vu le jour, nous nous sommes immédiatement engagés à ses côtés.» Le producteur de pommes et de poires effectue des dons régulièrement.

Une réponse solidaire
En 2017, par exemple, l’épisode de gel a rendu certains fruits invendables dans les circuits traditionnels : chocs, problèmes de calibrage, etc. Les produits étaient tout à fait consommables. Solaal a donc proposé ces produits aux associations d’aide alimentaire telles que la Banque alimentaire de Carvin (62), la Croix-Rouge française de Boulogne-sur-Mer (62) ainsi que le chantier d’insertion Andes à Lomme (59). Comme l’explique Emmanuel Dalle : «Nous avons passé beaucoup de temps et d’énergie pour produire nos fruits, c’est vraiment désespérant de devoir les jeter, alors nous les donnons. Solaal nous aide à trouver des associations nationales habilitées qui bénéficient ainsi de nos produits.»

Un accompagnement efficace
En janvier 2019, de nouvelles normes des industries agro-alimentaires ont perturbé les ventes de pommes de l’arboriculteur fruitier. Auparavant, le fruit était choisi par rapport à sa taille alors que, maintenant, le poids est le critère de sélection. Les plus gros ne correspondent plus à la réglementation, tandis que les plus petites pommes, qu’il laissait sur l’arbre, sont aujourd’hui plébiscitées. Solaal lui permet de trouver une finalité solidaire à ses produits invendus.
Tous les ans, ce sont plusieurs tonnes de pommes et de poires qui ont pu être données. Par ailleurs, un suivi des cagettes consignées est effectué afin que le matériel soit rendu au producteur. Enfin, Solaal vérifie que le donateur soit en possession des justificatifs concernant la réduction d’impôt. Solaal Hauts-de-France remercie Emmanuel Dalle pour sa confiance et sa générosité envers les plus démunis.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui