L'Action Agricole Picarde 20 mars 2018 à 09h00 | Par AAP

Sonnette d'alarme au Forum international de l'eau à Brasilia

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L'Onu et le président brésilien Michel Temer ont tiré la sonnette d'alarme le 19 mars à l'ouverture du Forum international de l'eau à Brasilia, ce dernier expliquant qu'il «n'y avait pas de temps à perdre» pour éviter une catastrophe. L'Onu a présenté un rapport particulièrement inquiétant selon lequel près de la moitié de la population mondiale (3,6 Md de personnes) vit dans des zones où l'eau peut manquer au moins un mois par an, un nombre qui pourrait atteindre 5,7 Md en 2050. Alors que la demande augmente, surtout dans les pays en développement, les réserves souterraines s'épuisent, pompées principalement pour l'irrigation, et la qualité de l'eau se dégrade, polluée par les eaux usées industrielles et municipales et les produits chimiques agricoles, avertit l'Onu, qui préconise des «solutions vertes». La municipalité de New York est citée en exemple avec une politique originale de protection de ses trois bassins versants. Elle participe à des programmes de préservation des forêts et rémunère des agriculteurs pour leurs bonnes pratiques. Résultat, New York «reçoit une des eaux les plus propres des Etats-Unis», selon le rédacteur en chef du rapport annuel des Nations unies, Richard Connor, tout en économisant 300 M$ par an sur son traitement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous