L'Action Agricole Picarde 23 mai 2019 à 06h00 | Par François Magnier

Sucre : Saint Louis Sucre lâche un complément de 4,50 €

La pression mise sur le groupe Saint Louis Sucre commence à porter ses fruits : sur les 5 € que la CGB avait réclamés au groupe, ce dernier a annoncé un complément de prix à hauteur de 4,5 € par tonne de betterave sur la récolte 2018.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La CGB présente son projet coopératif alternatif aux planteurs ce lundi 27 mai, à 14h30, à la salle des fêtes d’Eppeville.
La CGB présente son projet coopératif alternatif aux planteurs ce lundi 27 mai, à 14h30, à la salle des fêtes d’Eppeville. - © A. P.



C’est un premier pas dans le bras de fer entre Saint Louis Sucre et les planteurs : parallèlement aux discussions au sujet de la fermeture des usines d’Eppeville et Cagny, le paiement de la récolte 2018 était un point de crispation supplémentaire.  Après une première annonce à 13,50 €/t de betterave entière, les planteurs s’étaient mobilisés à plusieurs reprises (à Roye, à Eppeville, à l’ambassade d’Allemagne) face au groupe privé, et ont revendiqué un complément immédiat de 5 €. Le groupe a finalement annoncé un complément à 4,50 €.

Le groupe a donc profité de la situation pour tenter de ramener de la confiance auprès des planteurs avec une annonce les remettant dans «la norme» de 2018. La CGB travaille à la reprise des sites, notamment Eppeville, avec un projet coopératif alternatif et ouvert à tous les planteurs. Celui-ci sera présenté aux planteurs ce lundi 27 mai, à 14h30, à la salle des fêtes d’Eppeville. Mené par la CGB, et établi avec des experts du monde sucrier (industriel et commercial), ce projet vise à proposer aux producteurs intéressés une migration dans un système à gouvernance maîtrisée, et table sur une rentabilité supérieure à la performance actuelle.

 

REACTION

Dominique Fiévez, président de la CGB80

Il faut garder l’essentiel en vue !

Notre mobilisation depuis quelques semaines a été gagnante et, oui, c’est une victoire syndicale. Mais, d’un côté, nous allons continuer la mobilisation pour les betteraves 2019 et la préparation du contrat 2020, qui devra être conforme à l’accord interprofessionnel mais, surtout, nous poursuivons notre projet de reprise : notre offre de reprise est envoyée cette semaine au directoire de Südzucker.
Nous engageons une démarche vis-à-vis de nos homologues syndicalistes allemands pour leur demander de mettre un terme à leur intervention dans le paysage français et, surtout, nous allons informer les planteurs des détails de notre projet. Ce sera fait ce lundi 27 mai, à 14h30, à la salle des fêtes d’Eppeville. C’est un moment crucial pour notre filière et notre bassin. C’est maintenant que ça va se jouer ! Je compte sur la participation massive des planteurs lundi prochain.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui