L'Action Agricole Picarde 23 février 2017 à 08h00 | Par Stéphane Lefever

Taxation des plus-values immobilières

L’imposition des plus-values immobilières a évolué au gré des réformes. Rappel des mesures en vigueur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © S. Dévé

Le calcul de plus-value imposable se fait en deux étapes. On procède au calcul de la plus-value brute avant de lui appliquer les abattements. C’est sur la base de la plus-value imposable que l’impôt est ensuite calculé. La plus-value immobilière est égale à la différence entre le prix de vente corrigé et le prix d’acquisition corrigé de l’immeuble. Le prix de vente est le prix auquel la transaction a eu lieu, c'est-à-dire le prix indiqué dans l'acte définitif de vente. On le majore des charges et indemnités que l'acquéreur vous doit, si elles sont mentionnées dans l'acte de vente. Et on diminue le prix de vente des frais supportés au moment de la vente, par exem­ple le coût des diagnostics obligatoires (amiante, plomb, termites, etc.) ou les frais de mainlevée d'hypothèque grevant l'immeuble...

Au sommaire de l’article :
Abattements sur la plus-value brute
Un taux fixe de 34,50 %
Les exonérations

Exemple de vente d’un logement à usage locatif

Retrouvez l’intégralité de l’article dans votre journal l’Action Agricole Picarde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui