L'Action Agricole Picarde 26 juin 2014 à 13h56 | Par AAP

Tereos 2013-2014 : un bon millésime malgré la chute des prix

Le groupe a compensé la baisse des prix par la hausse des volumes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe Tereos a atteint 4,7 milliards d’euros pour l’exercice 2013-2014, en recul de 5 % par rapport à l’année précédente. Le résultat opérationnel s’est établi à 691 millions d’euros, également en retrait. Comme d’ailleurs le résultat net à 176 millions d’euros après un exercice, 2012-2013, record. Ces résultats, du moins sur le chiffre d’affaires, sont la conséquence d’un environnement économique dégradé sur les marchés des matières premières. Ainsi, le prix du sucre à l’international a reculé de 15 % par rapport à l’exercice précédent. Idem pour ceux de l’éthanol en forte baisse depuis l’été 2013. Quant au cours des céréales, devenus très volatils, ils ont pesé sur les marges de transformation.
En fait, Tereos a compensé en partie l’érosion des prix par la hausse des volumes traités en Europe et au Brésil et le développement de la production de produits amylacés en Asie du Sud-Est.

Hausse des surfaces de betteraves
Pour l’exercice 2014-2015, Tereos devrait bénéficier d’une augmentation des surfaces plantées en betteraves. La mise en place d’un mode de réception simplifié des betteraves ainsi que de nouveaux systèmes pour encourager l’amélioration de la qualité (réduction de la tare terre, nouveau barème richesse) seront étendus à l’ensemble des sucreries en 2014. Tereos prévoit également d’allonger les durées de campagne pour améliorer la rentabilité de ses outils industriels. L’objectif étant de parvenir à 130 jours en 2017.
Le groupe va poursuivre son programme d’investissements pour réduire ses consommations d’énergie et ses émissions de CO2 grâce au remplacement progressif du fuel par le gaz et le démarrage d’une unité de méthanisation des vinasses sur le site d’Artenay dans le Loiret.
Tereos entend également conforter son positionnement sur l’amidon dont le marché est en forte expansion, notamment dans les pays émergents. Ainsi, en France, la coopérative féculière d’Haussimont a rejoint Tereos, ce qui devrait stimuler l’augmentation des surfaces consacrées aux pommes de terre. A l’étranger, le groupe a acquis une deuxième amidonnerie de maïs en Chine où il devrait achever, au cours de l’exercice 2014-2015, la construction d’une nouvelle amidonnerie de blé. Et il a annoncé une nouvelle implantation en Indonésie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui