L'Action Agricole Picarde 22 janvier 2019 à 06h00 | Par Florence Guilhem

Top départ pour le recensement de la population

La campagne du recensement a débuté le 17 janvier. Elle s’achèvera le 16 février prochain pour les communes de moins de 10 000 habitants, et le 23 février pour les autres. Mode d’emploi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec plus de 6 millions d’habitants recensés au 1er janvier 2016, les Hauts-de-France sont la troisième région française 
la plus peuplée.
Avec plus de 6 millions d’habitants recensés au 1er janvier 2016, les Hauts-de-France sont la troisième région française la plus peuplée. - © D. R.



La méthode est toujours la même. Comme chaque année, plus de cinq millions de logements sont enquêtés, soit neuf millions de personnes recensées et 8 000 communes concernées en France. Dans le détail, ce recensement a lieu tous les cinq ans auprès de l’ensemble des populations communales, et tous les ans dans les communes de plus de 10 000 habitants sur un échantillon de
8 % de la population.
Pour le lancement de cette nouvelle campagne, ce ne sont pas moins de 843 communes qui seront recensées en Hauts-de-France en 2019, dont 473 dans l’ex-Picardie et 370 dans le Nord et le Pas-de-Calais. A noter que sur les 473 communes réparties entre l’Aisne (157), l’Oise (146) et la Somme (170), 451 sont des communes de moins de 10 000 habitants. Autres chiffres clés : 2 230 agents recenseurs seront sur le pont en Hauts-de-France, dont 880 dans l’ex-Picardie. Au total, ce sont 419 000 logements et 988 000 personnes qui seront à recenser.

Comment ça marche ?
Un agent recenseur, muni d’une carte officielle, remettra à chaque ménage une notice avec un code d’accès et un mot de passe afin de donner la possibilité à chacun de réaliser son recensement sur Internet. Deux options se présentent alors : soit le ménage définit une nouvelle date de rendez-vous avec l’agent recenseur pour remettre les documents dûment remplis, soit il y répond directement sur le site internet dédié (www.le-recensement-et-moi.fr). La démarche sur Internet a été simplifiée au maximum. Traduction : l’internaute est guidé pas à pas pour répondre au questionnaire. Une fois celui-ci rempli, un dernier clic suffit pour l’envoyer, ce qui génère un accusé de réception immédiat. Fin de l’opération.
Outre la dématérialisation progressive des démarches administratives pour, le plus souvent, des raisons d’économie, la mise en place du questionnaire sur Internet, effective depuis 2015, présente d’autres atouts : gain de temps pour les ménages et les agents recenseurs, un questionnaire facile à compléter, une confidentialité renforcée, moins de déplacements et de traitements pour les communes, des réponses de qualité, un recensement moins coûteux et plus respectueux de l’environnement. Avec la mise en place de l’application informatique, l’Insee a calculé que plus de 30 tonnes de papier sont économisées par an.
Et, parce qu’il y a fort à parier que, d’ici quelques années, le recensement se fera exclusivement par Internet, et ce notamment pour alléger la charge de travail des communes, un test sur 200 communes, dont douze en Hauts-de-France, sera lancé cette année. Le test ? Les notices avec les codes d’accès au questionnaire internet seront directement déposées dans les boîtes aux lettres. Clic !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui