L'Action Agricole Picarde 23 février 2019 à 06h00 | Par Alix Penichou

Touquet Savour a noué «une relation de confiance avec les producteurs»

Un produit, même de la plus grande qualité soit-il, n’est rien sans une filière bien structurée. Celle de la Pompadour l’est, notamment grâce à la relation de confiance qui a été instaurée dès le début entre Touquet Savour, à Essertaux, et ses six producteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Toutes les Pompadours Label Rouge sont conditionnées à Essertaux.
Toutes les Pompadours Label Rouge sont conditionnées à Essertaux. - © A. P.

«Nous considérons les producteurs comme des partenaires et non des fournisseurs, annonce Alexis Dequidt, responsable marketing de la société. On leur fait partager la vision du marché. Ils sont impliqués dans l’aventure.»
Une vingtaine de variétés de pommes de terre à chair ferme sont aujourd’hui conditionnées dans ce centre construit en 2003, dans lequel soixante-dix personnes s’affairent. Parmi ces variétés, la célèbre Ratte du Touquet, «la gourmet, produit phare de l’entreprise», mais aussi la Princesse Amandine, la Prunelle, l’Amie Samba… Et la Pompadour, «la gourmande».

Nombreux déchets
Ne vous y trompez pas, Touquet Savour est exigeante avec les produits qu’elle reçoit. «Les producteurs doivent être des experts, car la Pompadour est une des plus difficiles à produire.» Cela implique qu’ils adoptent une vision au moins à moyen terme. Car, même si elle leur permet une meilleure rémunération qu’une pomme de terre plus populaire, les mauvaises années ne sont pas si rares. «Les déchets sont parfois nombreux, et il faut pouvoir l’accepter.»
Chaque producteur stocke chez lui, en palox et en chambre froide. Puis les pommes de terre sont conditionnées à Essertaux au fur et à mesure de la saison : analyse, calibrage, lavage, triage conditionnement, expédition et promotion. Cette dernière étape est d’importance. «Comme son aspect visuel n’est pas très séduisant pour le consommateur, nous devons beaucoup communiquer sur ses qualités gustatives, et sur le fait qu’elle soit produite au niveau local.»
1 500 t de Pompadour ont été commercialisées en 2016-2017, principalement en GMS (grande et moyenne surface), dans toute la France. Les clients la découvrent en sachet vapeur de 750 kg, en barquette bois d’1 kg, en sac papier d’1,5 kg ou en bourriche en bois de 5 kg. Prix moyen pour le consommateur : 2,50 Ä/kg. «Notre crédo, c’est d’apporter des choses nouvelles au consommateur. Et les produits alimentaires ont toute leur importance, car les bons moments sont ceux qu’on passe autour d’une table.»

En dates et en chiffres

1991 Création de Touquet Savour par trois agriculteurs : Dominique Dequidt, Jean-Pierre Guisset et Audouin de L’épine
2003 Création d’un centre de conditionnement à Essertaux.
2011 Obtention de la certification ISO 22000 puis IFS en 2014, qui certifie la haute sécurité alimentaire
70 salariés
25 000 t de pommes de terre conditionnées chaque année

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui