L'Action Agricole Picarde 27 avril 2018 à 06h00 | Par AAP

UFC-Que-choisir dénonce l’opacité de l’origine des viandes et du lait

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’association UFC Que choisir, dans un communiqué de presse du 26 avril, demande au gouvernement de «pérenniser l’obligation d’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les aliments transformés». A mi-parcours de cette expérimentation, qui vise spécifiquement les produits transformés en France, l’association dévoile une enquête sur les impacts de ce dispositif grâce à un échantillon de 269 produits visés par l'expérimentation, et les résultats sont «en demi-teinte». Le pays d'origine n’est pas spécifiquement mentionné pour la viande de poulet dans 64 % des cas relevés par UFC-Que-Choisir. Pour la viande de porc, cette proportion est de 53 % alors qu’elle est de seulement 11 % pour le lait. De plus, en comparant par industriel, les mauvais élèves sont Sodebo et William Saurin où, pour les produits de l’échantillon, «aucune mention du pays d’origine n’est présente». A l’inverse, Sodiaal, Le Gaulois et Danone indiquent systématiquement le pays d’origine de leurs laits et viandes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui