L'Action Agricole Picarde 04 avril 2018 à 10h00 | Par AAP

Un arrêté fixe les règles de mise en œuvre de la conditionnalité 2018

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un arrêté du 14 mars 2018 relatif à la mise en œuvre de la conditionnalité au titre de 2018 a été publié au JO du 29 mars. Il précise tous les cas de non-conformité qui sont «présumés intentionnels», en les classant par domaine (environnement, santé animale, bien-être des animaux, etc.). Par exemple, est considéré comme non-intentionnel le non-respect de l'obligation de maintien d'une haie pour plus de 20 % du linéaire (et plus de 15 mètres), ou encore le dépassement de plus de 75 kg du plafond annuel de 170 kg d'azote contenu dans les effluents d'élevage épandus par hectare de SAU. Mais la grande majorité des cas de non-conformité listés concerne les filières animales : marquages auriculaires des animaux et autres identifications individuelles, présence d’animaux malades et laissés sans soins sans avoir été isolés… L’arrêté précise que les membres d'un assolement en commun peuvent demander que les exigences de la conditionnalité portant sur la gestion des terres soient appréciées pour les surfaces relevant de l'assolement en commun.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui