L'Action Agricole Picarde 14 mars 2019 à 06h00 | Par AAP

Un institut de recherche privé lie le glyphosate à un effet perturbateur endocrinien

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une exposition quotidienne au glyphosate induit des effets de perturbation endocrinienne, selon une étude réalisée par l'Institut de recherche privé italien Ramazzini, publiée le 12 mars dans la revue Environmental Health. Les chercheurs ont administré à deux groupes de rats des doses de glyphosate, le premier recevant du glyphosate pur, et le second du Round'up Bioflow, afin de mesurer l'impact des coformulants présent dans le produit. Les doses ne dépassaient pas les limites d'exposition «admissibles» fixées par les autorités sanitaires américaines. Dans les deux groupes, l'exposition a eu un impact «significatif» sur la «distance ano-génitale» des rats. Ce marqueur de l'exposition à la testostérone est utilisé par les scientifiques pour évaluer les effets de perturbation endocriniennes. En 2017, l'Efsa avait conclu à l'absence de perturbation endocrinienne en cas d'exposition au glyphosate. L'agence de santé européenne devra toutefois réexaminer la question dans le cadre de la procédure de réautorisation de la substance, prévue pour être finalisée en 2022.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui