L'Action Agricole Picarde 27 juillet 2018 à 09h00 | Par AAP

Une décision de justice empêche Lactalis de devenir le leader du marché brésilien

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Présent au Brésil depuis 2011, Lactalis voit ses ambitions de développement freinées par une décision de justice. Autorisé par l’Autorité de la concurrence, le rachat du transformateur brésilien Itambé est suspendu depuis fin juin suite à la décision d’un juge de São Paulo, après la plainte déposée par Vigor Alimentos qui s’estime lésé dans l’affaire. Lactalis comptait profiter des positions d’Itambé au centre du pays et aux portes du Nord-Est pour asseoir ses positions en Amérique du Sud. Ses fers de lance sont sa marque Parmalat et son beurre Président, qu’il a commencé à fabriquer localement en mars dernier. Itambé est un gros transformateur laitier (1,1 milliard de litres collectés en 2017, selon le site Milkpoint) de l’Etat du Minas Gerais, un bassin d’élevage situé au centre du pays. Selon certains observateurs, après le tribunal de São Paulo, l’affaire pourrait trouver une issue devant le tribunal arbitral de la Chambre de commerce Brésil-Canada.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes