L'Action Agricole Picarde 17 juillet 2012 à 22h38 | Par La rédation

Une «offre coordonnée» pour reprendre le groupe Doux

Le tribunal de commerce de Quimper prendra sa décision le 16 juillet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le 5 juillet, les principaux in - dustriels de la filière avicole ont déposé une «offre coordonnée » pour la reprise du groupe volailler Doux en redressement judiciaire. Les principaux industriels de la filière en font partie : Terrena, Triskalia pour les coopératives, Duc, LDC pour les sociétés privées, Glon-Sanders, filiale de Sofiprotéol avec sa branche aliments du bétail et aviculture. Dans le cas d'une acceptation du plan coordonné, «chacun prendra ses responsabilités de gestion » expliquait Philippe Tillous- Borde, conseiller du président de Sofiprotéol. «Il ne s'agit pas d'un consortium au sens d'une holding mais d'une offre coordonnée» insistait Philippe Tillous-Borde. Mais «cette offre est structurante» pour la filière qui doit réduire son déficit commercial correspondant à 42 % de la consommation. L'administrateur judiciaire Maî - tre Régis Valiot a évoqué pas moins de sept offres de reprises. Et de citer, surprise, des offres émanant d'entreprises participant à celle menée par Sofiprotéol. LDC, Tilly-Sabco et Terrena sont sur une liste où figurent aussi Daviet, Cavac Ciab, Financière Turenne Lafayette, LDC, Sofiprotéol, Tilly-Sabco et Terrena. Explication : «l'offre coordonnée » de Sofiprotéol est surtout une «coordination d'offres» qui, pour indivisible qu'elle soit, n'empêche pas que certains mem bres puissent faire leur propre proposition à l'administrateur judiciaire pour s'assurer l'attribution de tel ou tel actif. Peu après cette annonce, le ministère du redressement productif, dirigé par Arnaud Montebourg, faisait savoir que «au - jourd'hui, le compte n'y est pas dans les offres qu'on a, de ma - nière générale». «Nous de man - dons aux repreneurs potentiels d'améliorer leur offre», poursuivait- on de même source. Le problème posé est celui du démantèlement : «Toute solution qui séparerait les actifs des sites n’est pas envisageable», insistait l’entourage d’Arnaud Montebourg.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
L’actualité en direct
Chambre d'agriculture de Picardie

    Les ARTICLES LES PLUS...

    Voir tous

    Voir tous

    À LA UNE DANS LES RÉGIONS

    » voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui