L'Action Agricole Picarde 12 octobre 2017 à 08h00 | Par Alix

Une taxe pour les constructeurs contre l'artificialisation des sols

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a affirmé dans le Parisien du 11 octobre, qu'il étudiait «une nouvelle source de financement qui permettrait de lutter contre l'artificialisation des sols et de financer la préservation de la biodiversité». Il s'agirait d'une taxe pour les constructeurs proportionnelle aux surfaces naturelles accaparées par leur projet. Le ministre d'Etat rapporte avoir proposé cette réflexion au Premier ministre qui l'a invité «à y travailler». Le même jour, la filière béton a réagi en affirmant qu'elle «s'inscrit justement dans cette logique de préservation des terres agricoles et de protection de la biodiversité». Elle prend pour exemple «la construction de passages à faune et passes à poissons» en milieux naturels qui «limitent l'impact des activités humaines sur la nature» ou encore sa volonté «d'améliorer le confort de nos métropoles et limiter leur étalement.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui