L'Action Agricole Picarde 26 avril 2018 à 12h00 | Par Réussir

Viande bovine: la FNB demande un « cap » à Emmanuel Macron

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans une lettre ouverte au président de la République du 25 avril, la fédération nationale bovine (FNB) attend «une politique cohérente d’orientation» qui fixe un «cap». Concernant le projet de loi des États généraux de l’alimentation, la fédération estime que ne prévoyant pas de «contractualisation renversée» pour le secteur bovin, le texte «ne contribue ni à inverser la mécanique de construction des prix, ni à renforcer notre capacité à négocier». De plus, la FNB regrette la modernisation de l’accord entre l’UE et le Mexique qui pourrait importer 20 000 tonnes de viande bovine, jusque-là «interdite en Europe». Enfin, les éleveurs demandent une position «claire et chiffrée» du gouvernement sur le budget de la prochaine PAC.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes