L'Action Agricole Picarde 01 février 2019 à 06h00 | Par Florence Guilhem

Zoo d'Amiens : une année historique débute

Après la traditionnelle fermeture hivernale, le zoo d’Amiens métropole rouvre ses portes le 1er février. Ce que vous pourrez découvrir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le serval, de la famille des félins. © Amiens Métropole L’ibis rouge, une espèce nouvelle à découvrir cette année au zoo. © Amiens Métropolev Calao sestonné, que certains connaissent déjà. © Amiens Métropole Maki catta, une espèce de la famille des lémuriens, venue tout droit de Madagascar. © Amiens Métropole



Historique, l’année l’est incontestablement pour le zoo d’Amiens. Et pour cause. Il n’y avait pas eu de grands travaux depuis vingt ans. Or, avec l’extension et la rénovation programmées du parc zoologique, qui passera de 6,5 ha à 8 ha, c’est un voyage autour du monde que proposera le futur zoo, avec de nouveaux espaces dédiés aux écosystèmes menacés de notre planète.
La première phase de travaux a débuté mi-janvier. Elle concerne à la fois les travaux de rénovation du Pavillon bleu (futur restaurant du parc) et «Archipels», zone d’extension consacrée aux écosystèmes insulaires et continentaux d’Asie du Sud-Est, qui accueillera près de trente espèces de mammifères, d’oiseaux, d’amphibiens, de reptiles et d’insectes parmi les plus menacés de la planète. Un vivarium et sept enclos, dont celui des très attendus tigres de Sumatra, sortiront de terre d’ici l’automne 2019.
En attendant de pouvoir découvrir ces nouveaux «écrins», le parc zoologique propose au public de suivre l’avancée des travaux tout au long de l’année. Pour ce faire, un parcours de visite a été préparé, qui longe la zone des travaux. «D’ordinaire, les gens viennent au zoo pour découvrir les espèces, leurs évolutions, les nouvelles saisons qu’on leur propose. Cette année, ils pourront donc s’imprégner aussi de ce que sera le futur zoo», précise Pierre Bouthors, en charge de la communication au zoo d’Amiens.
Autre chantier dans cette première phase : la zone «Rivages» qui, comme son nom l’indique, sera consacrée aux rivages qui accueillent notamment les otaries et les manchots. L’ouverture est prévue en 2020. En attendant, de nouvelles espèces sont d’ores et déjà à découvrir.

Nouvelles espèces et animations
Avant que la zone «Marigot» (inspirée par les marais d’Amérique du Sud) ne voit le jour et accueille notamment des ibis rouges, le parc en présentera dix, dès le 1er février, dans des enclos. Cet oiseau, d’Amérique du Sud, qui vit dans des milieux aquatiques, a pour caractéristique remarquable la couleur de son plumage, presque entièrement rouge, hormis l’extrémité bleu-noir lustré des ailes. La couleur varie du rouge écarlate au rose orangé selon la population, la saison et la nourriture.
Autre découverte à ne pas manquer : un couple de pies de l’Himalaya, originaire des contreforts de l’Himalaya. Cet oiseau chanteur, de la famille des corvidés, affectionne particulièrement les forêts, mais est aujourd’hui particulièrement menacé.
Côté animation, le mois de février sera réservé à des activités, expositions et rencontres autour des missions et métiers du zoo. «L’idée est de lever le voile sur les missions, le fonctionnement et les engagements du zoo», précise Pierre Bouthors. L’autre temps sera pour les vacances de Pâques autour des oiseaux chanteurs d’Asie du Sud-Est, braconnés et vendus illégalement, et donc menacés. Un programme en lien avec la campagne internationale lancée par l’Association européenne des zoos et aquariums. Découvrir en s’amusant et sensibiliser le public à la nécessaire biodiversité, tels sont les défis permanents du zoo.

Infos pratiques

Horaires d’ouverture : tous les jours à compter du 1er février. En février, octobre et jusqu’au 15 novembre, de 10h à 17h. En mars, avril, mai, juin et septembre : de 10h à 18h. Enfin, en juillet et août, de 10h à 19h.
Tarifs 2019 : gratuit pour les moins de trois ans, 4,5 pour les jeunes (de trois à quinze ans), 7,5 pour les adultes (plus de seize ans), 10,5 pour les familles (un adulte et un jeune) et 3 par enfant supplémentaire. Tarif réduit adulte (demandeur d’emploi, bénéficiaire du RSA, personne handicapée, étudiants, lycéens, agents d’Amiens métropole, groupe de réservation) : 5,5 .
Journées européennes du patrimoine : 1 pour tous

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Action Agricole Picarde se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui