Aller au contenu principal

Régulation des sangliers
2 jours de chasse exceptionnels les 25 et 31 août

La Fédération des Chasseurs organise des chasses d’été pour le sanglier.

Les populations de sanglier doivent être régulées dès l’été, 
ou à défaut relocalisées vers les zones boisées.
Les populations de sanglier doivent être régulées dès l’été,
ou à défaut relocalisées vers les zones boisées.
© E. Chabot

Les populations de sangliers n’ont de cesse de provoquer des dégâts aux cultures croissants dans le département. Ainsi, en 2012, c’étaient 310 hectares de dégâts que la Fédération Départementale des Chasseurs a indemnisés, pour un montant total de 400 000 €, sans compter les dégâts localisés dont la valeur n’atteignait pas les seuils de franchise. Les effets directs se sentent directement sur les cultures, par répercussion sur le prix des bracelets qui augmente d’année en année, et enfin sur le relationnel local, avec des crispations parfois fortes entre agriculteurs et chasseurs.
Cette année, la Fédération des Chasseurs organise et exhorte les chasseurs du département à participer à 2 journées de chasse exceptionnelles pour prélever en avant saison un maximum d’individus.
En outre, il lui semble en effet important de délocaliser les sangliers de la plaine vers les bois avant que les maïs n’atteignent leur stade «laiteux».

Les conditions de chasse
Avec le concours des Groupements d’Intérêt Cynégétiques (GIC) Grands et Petits Gibiers, les journées de chasse sont organisées le dimanche 25 août et le samedi 31 août. Les détenteurs de bracelets sont invités à chasser en plaine uniquement avec l’accord des exploitants, dans les couverts hauts (maïs au stade laiteux et miscanthus), en battue, avec port obligatoire des gilets fluo pour les tireurs et les rabatteurs, et ce dès le lever du jour. Attention, les prélèvements de chevreuils et autres petits cervidés sont interdits dans ces battues : pour cette espèce le tir d’été se fait exclusivement à l’approche ou à l’affut. Il est recommandé toutefois d’en profiter pour réguler le renard, ce qui sera extrêmement profitable à toutes les autres espèces de petits gibiers.

Convivialité assurée
Ces journées exceptionnelles de chasse d’été sont aussi l’occasion de renouer avec la convivialité à quelques semaines de l’ouverture : les GIC organiseront les pots de l’amitié sur le territoire (dès 12h30), avec des tombolas et de nombreux lots à gagner, et la fédération départementale organise pour sa part un concours photo également récompensé.

Pour participer au concours photo, envoyez vos photos en bonne résolution à l’adresse mail concours-photo@fdc80.com. Pour participer à la chasse, contactez votre GIC grand ou petit gibier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde