Aller au contenu principal

20 000 paniers solidaires distribués par le Département

Le Département de la Somme distribue depuis le 21 mai et jusqu’au 15 juin 20 000 paniers solidaires. En partenariat avec Solaal Hauts-de-France et la Chambre d’agriculture de la Somme, l’objectif est de donner un coup de pouce aux familles samariennes les plus en difficulté.

Le Département de la Somme distribue 20 000 paniers solidaires jusqu’au 15 juin.
Le Département de la Somme distribue 20 000 paniers solidaires jusqu’au 15 juin.
© D. R.

Depuis le 21 mai et jusqu’au 15 juin, le Département de la Somme distribue gratuitement 20 000 paniers solidaires aux Samariens les plus en difficultés. Pour réaliser cette mission, le Département s'est associé à Solaal Hauts-de-France et à la Chambre d’agriculture de la Somme.

 

Valoriser les producteurs

Cette donation d’une valeur de 300 000 €, financée par le département, permet de donner un coup de pouce aux plus petits ménages. Cela permet de «soutenir leur pouvoir d’achat» tout en «contribuant au soutien et au développement de l’agriculture et des filières agricoles de la Somme» peut-on lire dans un communiqué. Pour le président du Conseil départemental de la Somme, Stéphane Haussoulier, «cette opération concrète intensifie la dynamique engagée par le Département avec nos producteurs locaux. C’est une opportunité supplémentaire de valoriser leurs productions». Lors d’une distribution à Roye, Emmanuel Noiret, vice-président du Département en charge de l’agriculture, s’est dit «ravi» via cette initiative de «soutenir le pouvoir d’achat des Samariens, permettre aux personnes aux situations les plus précaires d’avoir accès à des produits locaux de qualité et ainsi contribuer au soutien et au développement des filières agricoles de la Somme». Un panier est distribué aux familles composées de quatre personnes. Et deux paniers sont distribués aux familles de plus de quatre personnes.

 

19 393 paniers solidaires

Sept associations nationales sont en charge de la distribution des 19 393 paniers solidaires. On retrouve notamment la Croix Rouge du Ponthieu, les Restos du Cœur de la Somme ou encore la Banque alimentaire de la Somme. Un des signaux de la précarité alimentaire, c’est la quasi-absence de consommation de légumes frais au quotidien. Dans ces paniers d’une valeur de 15 €, vingt-trois producteurs locaux issus de la SAS Somme produits locaux sont mobilisés. À l’intérieur, on retrouve de nombreux produits frais comme des pommes de terre, des oignons, des pommes ou encore des œufs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

mildiou pomme de terre
Un plan européen de lutte contre le mildiou réclamé

L’hiver et le printemps pluvieux ont favorisé le mildiou qui s’attaque aux cultures. Huit organisations demandent un plan d’…

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

La coopérative Sodiaal a un nouveau président

Le conseil d’administration de la coopérative Sodiaal, réuni ce mercredi 19 juin à Pau à l’occasion de l’Assemblée…

L'alliance rurale élections européennes Schraen Lassalle
Une défaite au goût amer pour l’Alliance rurale et des conséquences pour la chasse

Initiateur de la liste L’Alliance rurale, candidat en troisième position, le nordiste Willy Schraen dresse un constat amer de…

En raison des mauvaises conditions climatiques, au semis puis au printemps, le potentiel de rendement des céréales à paille  est dégradé.
Un potentiel dégradé en céréales à paille pour la France

Pluies et manque d’ensoleillement ont grevé le potentiel des céréales à paille ; le rendement de l’orge d’hiver est déjà…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde