Aller au contenu principal

2017 : le printemps des légumes de plein champ bio

Beaucoup de paysans et l’ensemble des structures de développement ont espéré ce moment où les productions biologiques s’échapperaient de la confidentialité.

Récolte de carottes bio à Thieux (60).
Récolte de carottes bio à Thieux (60).
© AS Flamant


Nous y voilà. Le changement d’échelle s’installe et l’ensemble des acteurs des différentes filières est convaincu de sa non-réversibilité.
La demande de légumes pour le marché de frais reste largement supérieure à l’offre et cet écart s’accentue d’année en année. De nouvelles demandes émergent. Les leaders de la surgélation, de l’appertisation, ainsi que des transformateurs arrivent sur le marché et souhaitent mettre en place avec des producteurs, dans de brefs délais, des programmes importants de production légumière de plein champ.
Les techniques en production biologique progressent rapidement et permettent, dès à présent, de répondre aux différents cahiers des charges des marques commerciales, notamment aux grilles d’agréage qui sont quasiment similaires à celles des productions issues de l’agriculture conventionnelle.
L’ABP, en tant que structure de développement regroupant les acteurs de la filière, est particulièrement sollicitée pour accompagner techniquement les producteurs en relation avec leurs metteurs en marché.
L’enjeu majeur de ce changement d’échelle reste, et pour de nombreuses années, la capacité à maîtriser les techniques de production.
Si elles sont de plus en plus efficaces, elles interviennent essentiellement en amont des problèmes : les solutions curatives restent très limitées en agriculture biologique.
Pour être efficace, un paysan doit être très présent sur ses parcelles pour évaluer les bons moments et les moyens d’intervention les mieux adaptés. Ces métamorphoses ne sont pas à prendre à la légère, car elles vont impacter l’ensemble des secteurs de l’entreprise.
Les ressources humaines devront être plus nombreuses et, pour certaines, avoir des niveaux de compétences plus élevés. Les besoins en investissements spécifiques, notamment pour la maîtrise de l’enherbement, sont à réaliser rapidement.
La traduction de tout cela est que les entreprises doivent être capables de mobiliser des moyens financiers importants. Mais avec un avantage indéniable : les retours sur investissement sont rapides.
Votre conversion vers l’agriculture biologique doit être réfléchie bien en amont de vos souhaits de produire bio. Le Pôle de conversion se tient à votre disposition pour vous accompagner dans ce projet.

Contact : Jean-Pierre Péral, conseiller technique Légumes de plein champs Agriculture Biologique en Picardie - 03 22 22 58 30

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde