Aller au contenu principal

73e congrès FNSEA : maintenir le dialogue

Le congrès de la FNSEA a débuté le 26 mars. La première journée et la deuxième matinée étaient réservées aux adhérents de la FNSEA. Les échanges en huis clos ont permis aux agriculteurs de dialoguer librement. Ils ont notamment évoqué les élections chambres d’agriculture.

François Purseigle, sociologue, a fait le constat de la transformation démographique des exploitations, avec un nombre d’agriculteurs qui diminue et un monde agricole en mutation.
François Purseigle, sociologue, a fait le constat de la transformation démographique des exploitations, avec un nombre d’agriculteurs qui diminue et un monde agricole en mutation.
© © D. R.



Le 73e congrès de la FNSEA a ouvert ses portes le mardi 26 mars à Nancy, un congrès «de dialogue», «connecté avec les agriculteurs». Les deux premières demi-journées, réservées aux adhérents de la FNSEA, étaient ainsi dédiées au huis clos, pour donner l’opportunité aux agriculteurs adhérents de s’exprimer et d’échanger «directement et librement».
Le mercredi matin, un long temps était  consacré à l’analyse des élections chambres d’agriculture, afin, dans un premier temps, de féliciter le réseau pour la victoire, mais aussi d’en tirer des leçons. «Nous sommes fiers de notre victoire, qui est basée sur un projet. Nous allons donc le porter durant ces six ans, et n’allons pas arrêter de nous poser des questions», précise Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA.
La FNSEA avait d’ailleurs fait appel au sociologue François Purseigle. Si, sur le plan sociologique, il estime difficile d’analyser ces élections locales, il fait le constat de la transformation démographique des exploitations, avec un nombre d’agriculteurs qui diminue et un monde agricole en mutation.

Rester réceptif aux attentes
«On constate de nombreuses évolutions dans les comportements, dans les attentes, des agriculteurs», complète Jérôme Despey. Il s’agit donc, pour le secrétaire général, de rester à l’écoute des agriculteurs, de poursuivre le  dialogue. «Durant les prochaines années, il faudra continuer à prendre en compte les évolutions. Nous ne travaillons pas seulement lorsque nous sommes en campagne électorale», ajoute Patrick Bénézit, secrétaire général adjoint de la FNSEA.
«Ces élections nous ont prouvé que notre ADN, nos valeurs, reposent sur la proximité. C’est elle, justement, qui nous permet de rester connecté aux agriculteurs, réceptif à leurs problématiques et à l’écoute de leurs attentes», se félicite Jérôme Despey.
Les congressistes et les élus FNSEA ont aussi défini les grandes lignes stratégiques pour le futur de la FNSEA à l’horizon 2025, avec toujours comme objectif de maintenir le dialogue au niveau national comme local. Le congrès devait se clôturer le 28 mars, après deux demi-journées de séances publiques consacrées aux corps intermédiaires et à l’Europe (à l’heure où nous bouclons, le congrès est toujours en cours, ndlr).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde