Aller au contenu principal

Affaire Lactalis : Emmanel Besnier s'exprime pour la première fois dans le JDD

Le PDG de Lactalis, Emmanuel Besnier, a accordé une interview au Journal du dimanche, où il a promis d'indemniser «toutes les familles qui ont subi un préjudice» suite à une contamination à la salmonelle. Il a même accepté de se faire photographier, ce qui a créé autant de commentaires que ses propos eux-mêmes, du fait qu'aucune photo n'existait de lui depuis 2007. Emmanuel Besnier a assuré avoir eu, avant tout, à l'esprit, les conséquences de cette crise sanitaire sur «des bébés de moins de six mois, C'est pour nous, pour moi, une très grande inquiétude». Alors que Bruno Le Maire, après sa rencontre le 12 décembre avec Emmanuel Besnier, a indiqué avoir ordonné la reprise de tous les lots de lait infantile produits dans son usine de Craon, le PDG a affirmé avoir lui-même proposé au gouvernement cette mesure qui s'étend à 83 pays. «Il faut mesurer l'ampleur de cette opération : plus de 12 millions de boîtes sont concernées», a-t-il insisté. «On s'attendait à des excuses, nous n'en avons pas eu, nous attendions des explications, nous n'en n'avons pas eu non plus», a regretté Quentin Guillemain, président de l'association des familles de victimes du lait contaminé, interrogé par l'AFP. «Indemniser c'est bien, mais l'argent n'achète pas tout» a réagi Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, assurant que l’enquête en cours «n’épargnera personne».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde