Aller au contenu principal

Agés, à la campagne, ils s’estiment éloignés du vaccin contre la Covid-19

Les retraités de l’agriculture de la Somme appellent les pouvoirs publics à étendre la priorité de la vaccination contre la Covid-19 aux personnes âgées de plus de 75 ans, quel que soit leur lieu de vie.

Vaccination
Un certain nombre de retraités habitant la campagne s'estiment aujourd'hui oubliés de la stratégie de vaccination contre la Covid-19.
© Pixabay

« Que l’on vaccine en priorité les personnes âgées dans les EPHAD, les soignants, c’est très bien, mais ce n’est pas suffisant ». Pour Francis Damay, le président de la section des retraités de l’agriculture de la Somme, la stratégie française de vaccination des personnes vulnérables contre la Covid-19 ne va pas assez vite, et surtout, elle ne va pas assez loin. « Il n’est pas normal que les gens qui vivent à la campagne soient moins bien traités que les autres », expliquait-il ce mardi 5 janvier, suite aux annonces gouvernementales  sur l'accélération des vaccinations. « Un certain nombre de personnes âgées, vivant en milieu rural, sont autant en danger face au virus que des résidants d’EPHAD en recevant chez elles des aidants, des soignants et pourtant, elles n’ont pas encore accès au vaccin… C’est incompréhensible ! A partir d’un certain âge, on devrait pouvoir se faire vacciner en priorité, quel que soit l’endroit où on habite. Ensuite, ce sera à chacun de décider s’il le fait ou pas ».

Soignants, EPHAD, mais pas que

D’autres comme lui partagent cet avis, au premier rang desquels l’ancien responsable professionnel agricole et ancien sénateur de la Somme, Marcel Deneux. A 93 ans, ce dernier expliquait ce jour « vouloir mettre en place un club des nonagénaires favorables à la vaccination ». Assumant ce trait d’humour sur un sujet complexe, il regrette que les personnes prêtes à se faire vacciner ne se fassent pas suffisamment entendre. « Personnellement, oui, j’y suis favorable et je le ferai dès ce que sera possible ». « Vu de Paris, on se félicite de la priorité qui est donnée aux résidants des EPHAD, mais c’est ignorer que plus de 90% de la population de seniors en France ne vit pas dans ces établissements », ajoute M. Deneux.

Préfecture et ARS sensibilisées

Pour faire entendre la voix de ceux qui s’estiment comme les « laissés pour compte de la vaccination » dixit Francis Damay, d’autres organisations professionnelles du département, dont la Chambre départementale d’agriculture et de la FDSEA 80, ont pris l’initiative de porter la demande de leurs anciens. Dans un courrier adressé à la préfète de la Somme ainsi qu’à la direction de l’Agence régionale de santé (ARS), la profession agricole propose ainsi que la vaccination contre la Covid-19 soit étendue « à toute la population des plus de 75ans qui vit dans nos campagnes ». En effet, rapportent ces organisations, « cette catégorie de population fait clairement partie des plus vulnérables et souffre depuis bientôt un an d’un isolement particulièrement préjudiciable ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde