Aller au contenu principal

Aide exceptionnelle pour les jeunes bovins légers

Une aide de 150 € pourra être demandée pour les jeunes bovins de race allaitante ou mixte de moins de 360 kg de poids de carcasse vendus entre le 1er janvier et le 28 février 2017.

La demande d’aide doit être réalisée entre le 1er et le 31 mars 2017.
La demande d’aide doit être réalisée entre le 1er et le 31 mars 2017.
© S. Bourgeois


Dans le cadre du pacte de consolidation et de refinancement des exploitations agricoles, une aide exceptionnelle pour les jeunes bovins a été mise en place. Elle a pour but d’inciter la sortie de jeunes bovins mâles plus légers, et ainsi enclencher une dynamique de réduction de la production de vian­de sur le marché. L’aide permettra de compenser le manque à gagner de l’éleveur en lien avec le faible poids de l’animal lors de la vente. Pour mémoire, ce soutien avait été annoncé le 4 octobre par le ministère de l’Agriculture en même temps que les autres me­sures d’accompagnement bancaires et sociales.
Seuls les jeunes bovins mâles issus de race allaitante ou croisés avec au moins l’un des parents de race à viande sont éligibles à cette aide. L’animal doit avoir été élevé en France et être âgé de treize à vingt-quatre mois à la date de l’abattage si l’animal est abattu en France métropolitaine, ou à la date de l’émission du certificat sanitaire si l’animal est exporté. Il doit peser moins de 360 kg de poids de carcasse pour les animaux abattus en France métropolitaine (poids de la carcasse constaté à chaud diminué de 2 %) ou moins de 680 kg de poids vif (poids payé à l’éleveur éligible lors de la sortie de l’animal de l’exploitation) pour les animaux exportés destinés à l’abattage (les animaux exportés destinés à l’engraissement ne sont pas éligibles).
Par ailleurs, l’éleveur doit avoir détenu l’animal pendant au moins soixante jours. L’animal doit être vendu entre le 1er janvier et le 28 février 2017. Pour les animaux abattus en France métropolitaine : la date d’abattage de l’animal éligible fera foi. Pour les animaux exportés, la date de vente de l’animal par l’éleveur éligible fera foi. Toutefois, les animaux exportés, après le 15 avril, ne seront pas éligibles.
L’aide s’élèvera à 150 € par animal éligible et sera versée, si elle est demandée pour minimum trois animaux éligibles, soit une demande de 450 € d’aide minimum. Ce paiement interviendra au plus tard le
30 septembre 2017. En cas de dépassement de l’enveloppe al­louée, le dispositif sera géré selon le mode «premier arrivé, premier servi», la date de dépôt du formulaire de demande d’aide faisant foi. Les éleveurs pourront déposer une demande d’aide à partir du 1er mars jusqu’au 31 mars 2017 uniquement. Le formulaire de demande sera disponible sur le site de FranceAgriMer au plus tard le 28 février.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
«Des gelées historiques» dans les vergers de la Somme
Le gel, qui a frappé de plein fouet bon nombre de cultures en France en ce début de semaine, n’a pas épargné les vergers de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde