Aller au contenu principal

Aménagement foncier de Briquemesnil-Floxicourt : ça bouge enfin !

4 540 hectares de terres seront à répartir entre plus de deux cents exploitants agricoles.

L’enjeu pour les agriculteurs est de gagner en productivité, en diminuant leurs coûts de production et leur temps 
de travail.
L’enjeu pour les agriculteurs est de gagner en productivité, en diminuant leurs coûts de production et leur temps
de travail.
© F. G.


Dix ans après le commencement des travaux d’aménagement foncier de l’intercommunalité de Briquemesnil-Floxicourt(1), une nouvelle impulsion est donnée par la sortie de l’avant-projet. Plus de deux cents agriculteurs et sept cents propriétaires sont concernés par cette redistribution parcellaire. Cependant, la grogne des exploitants n’a pas tardé à se faire entendre concernant les attributions. Tous ont la même attente, à savoir qu’un «remembrement, on ne le vit qu’une fois. Il faut qu’il soit bien fait».
Le but du jeu est clairement défini : «on efface tout et on redistribue les cartes», indique le géomètre en charge du dossier. En effet, l’aménagement foncier consiste à l’amélioration des conditions d’exploitation des propriétés rurales agricoles ou forestières en assurant la mise en valeur des espaces naturels ruraux, et en contribuant à l’aménagement des territoires communaux et intercommunaux. Telle est la définition donnée par le Code rural. Concrètement, il permet le regroupement et la rectification des parcelles dont l’enjeu pour les agriculteurs est de gagner en productivité, en diminuant leurs coûts de production et leur temps de travail. Il est donc très important que chacun puisse s’exprimer et participer à l’élaboration de ce projet en collaboration avec le cabinet de géomètre.

L’avant-projet est encore modifiable
Depuis le 10 avril dernier, l’avant-projet est soumis à enquête publique. Celui-ci est consultable sur le site internet www.gefa-expert.com et/ou à la mairie de Briquemesnil-Floxicourt, aux heures d’ouverture.
Même si la négociation aborde des points sensibles, il faut trouver le bon compromis pour rester dans l’esprit du projet. Il est nécessaire que les propriétaires et exploitants concernés adressent leurs observations au Conseil départemental de la Somme (cf. encadré), au plus tard pour le 4 mai 2018. Il est à noter que le projet définitif d’aménagement sera, quant à lui, soumis à enquête publique officielle au printemps 2019.
N’hésitez pas à nous contacter, nous pouvons recueillir et transmettre vos réclamations et observations (caroline.prevost@fdsea80.frtél : 03 22 53 30 42)

(1) Bovelles, Briquemesnil-Floxicourt, Cavillon, Ferrières, Fluy, Fourdrinoy, Le Mesge, Pissy, Saisseval et Seux

Infos pratiques :

Les documents seront mis à consultation en mairie de Briquemesnil-Floxicourt jusqu’au 4 mai 2018 aux heures suivantes : le lundi, de 17h à 19h ; le mercredi, de 17h30 à 19h30 ; et le samedi, de 10h à 12h

De plus, le géomètre se tiendra à la disposition du public au cours des permanences suivantes : le samedi 21 avril, de 9h à 12h ; le vendredi 27 avril, de 9h à 12h, puis de 14h à 17h ; le vendredi 4 mai, de 9h à 12h, et de 14h à 17h
Les observations sont à adresser au Conseil départemental de la Somme
Direction de l’attractivité du territoire, développement agricole et touristique
Pôle aménagement foncier
Secrétariat de la sous-commission intercommunale
d’aménagement foncier de Briquemesnil-Floxicourt
13, boulevard Maignan-Larivière
80026 Amiens cedex 1


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde