Aller au contenu principal

Amiens ferme ses grandes surfaces pour « de vrais agriculteurs » en ville

La ville d'Amiens veut faciliter l'installation de cultures et d'élevage dans le centre-ville en y ouvrant son accès à de vrais agriculteurs.

De vrais agriculteurs en ville plutôt que des enseignes de grande distribution sont plébiscités en ville pour y changer l'ambiance.
De vrais agriculteurs en ville plutôt que des enseignes de grande distribution sont plébiscités en ville pour y changer l'ambiance.
© FDSEA 80

C'est décidé ! Après avoir longtemps fait la part belle aux enseignes nationales et à la grande distribution, la ville d'Amiens fait machine arrière en ordonnant la fermeture de toutes surfaces commerciales de plus de... 3 mètres carrés.

Pourquoi 3 sur 1 ? Parce que c'est la surface moyenne qui devient la norme depuis que la ville a décidé d'accorder aux petits producteurs fermiers sur ses marchés. Et ça marche !

« Tous ces marchands qui viennent à la ville vendre leurs légumes et le fruit de leur travail, c'est tellement beau », s'enthousiasme-t-on à la direction du commerce et de l'animation de la ville. Les louanges ne s'arrêtent pas puisque la cité de Jules Verne serait même prête, dit-on, à permettre l'accès au centre-ville des tracteurs.

« Nous, ce que l'on veut pour notre ville, ce sont de vrais agriculteurs, qui conduisent des vrais tracteurs, qui travaillent la terre dans de vrais champs, et qui élèvent de vrais animaux. Et on est prêt pour cela à leur mettre à disposition les espaces verts et le zoo. Sur 6 hectares et demi, on peut déjà en mettre pas mal », poursuit un élu référent.

Certains qui en sont encore à vouloir créer une vaste zone de maraîchage à la périphérie de la ville n'y avait pas pensé plus que cela et doivent être, à l'heure qu'il est, bien verts.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lors de la campagne 2021-2022, 1,8 million de tonnes de betteraves ont été transformées par l'usine Sainte-Émilie durant une campagne de 115 jours.
Cristal Union revient sur son prix de 30 € pour 2022-2023
Contrairement à ce que le groupe coopératif avait annoncé en décembre dernier, le prix de la tonne de la prochaine campagne ne…
Drive Lact'Union
Les Abbevillois peuvent acheter du lait « vraiment d’ici »
Sur son site d’Abbeville, le groupe coopératif Lact’Union a ouvert le 27 avril un drive au grand public pour lui permettre d’…
Marc Fesneau
Marc Fesneau pour remplacer Julien Denormandie à l'Agriculture au gouvernement ?
Les discussions pour la constitution du premier gouvernement de la Première ministre Elisabeth Borne se poursuivent.
Entre l’activité de la ferme et la conduite du car, Pascal Degand a trouvé un bon équilibre.
Conducteur de bus et agriculteur, la double-activité heureuse
Chaque jour de la semaine, 250 bus Transdev-CAP (Les Courriers automobiles picards) sillonnent les routes régionales,…
De Tailly-l’Arbre-à-Mouches à la feria d’Alès en stop
Trois jeunes filles de Tailly-l’Arbre-à-Mouches se sont lancé le défi un peu fou de rejoindre en stop la féria d’Alès, dans les…
L’augmentation mécanique du Smic impactera les minima conventionnels de la production agricole et des Cuma présentés ci-dessous à compter du 1er mai. 
Nouvelle grille des salaires au 1er avril 2022
Une nouvelle grille des salaires est parue au 1er avril 2022 (IDCC 7024). Une prochaine augmentation du Smic est aussi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde