Aller au contenu principal

Amiens ferme ses grandes surfaces pour « de vrais agriculteurs » en ville

La ville d'Amiens veut faciliter l'installation de cultures et d'élevage dans le centre-ville en y ouvrant son accès à de vrais agriculteurs.

De vrais agriculteurs en ville plutôt que des enseignes de grande distribution sont plébiscités en ville pour y changer l'ambiance.
De vrais agriculteurs en ville plutôt que des enseignes de grande distribution sont plébiscités en ville pour y changer l'ambiance.
© FDSEA 80

C'est décidé ! Après avoir longtemps fait la part belle aux enseignes nationales et à la grande distribution, la ville d'Amiens fait machine arrière en ordonnant la fermeture de toutes surfaces commerciales de plus de... 3 mètres carrés.

Pourquoi 3 sur 1 ? Parce que c'est la surface moyenne qui devient la norme depuis que la ville a décidé d'accorder aux petits producteurs fermiers sur ses marchés. Et ça marche !

« Tous ces marchands qui viennent à la ville vendre leurs légumes et le fruit de leur travail, c'est tellement beau », s'enthousiasme-t-on à la direction du commerce et de l'animation de la ville. Les louanges ne s'arrêtent pas puisque la cité de Jules Verne serait même prête, dit-on, à permettre l'accès au centre-ville des tracteurs.

« Nous, ce que l'on veut pour notre ville, ce sont de vrais agriculteurs, qui conduisent des vrais tracteurs, qui travaillent la terre dans de vrais champs, et qui élèvent de vrais animaux. Et on est prêt pour cela à leur mettre à disposition les espaces verts et le zoo. Sur 6 hectares et demi, on peut déjà en mettre pas mal », poursuit un élu référent.

Certains qui en sont encore à vouloir créer une vaste zone de maraîchage à la périphérie de la ville n'y avait pas pensé plus que cela et doivent être, à l'heure qu'il est, bien verts.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Pour Frédéric Thomas, «le couvert est presque la culture la plus difficile à réussir».
Devenir un carbon farmer grâce à la couverture permanente des sols
Comment injecter plus de carbone dans les sols et d’azote pour la culture ? En intensifiant la photosynthèse, et donc, en misant…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde