Aller au contenu principal

À Amiens, Roland Lescure est venu célébrer une «victoire»

Dans l’après-midi suivant le dépôt de l’offre de reprise de l’entreprise Metex par le groupe Avril, le ministre de l’Industrie, Roland Lescure, s’est rendu sur le site amiénois rencontrer salariés et direction.

Le ministre de l’Industrie, Roland Lescure à son arrivée le 3 juin  sur le site Metex d’Amiens.
Le ministre de l’Industrie, Roland Lescure à son arrivée le 3 juin sur le site Metex d’Amiens.
© V. F.

De retour d’un déplacement sur la Côte d’opale, à Boulogne-sur-Mer (62), le ministre de l’Industrie, Roland Lescure, a tenu lundi après-midi à se rendre sur le site Metex d’Amiens dans l’après-midi du 3 juin, suite à l’officialisation du dépôt d’une offre de reprise par le groupe Avril. Sur place, le déplacement organisé à la hâte, a surpris nombre de salariés et d’élus locaux, mais il a visiblement été apprécié. À son arrivée sur le parking de l’usine de fabrication d’acides aminés dans la zone industrielle nord d’Amiens, Roland Lescure a serré des mains, fait des accolades aux salariés et leurs représentants, admettant que «tout ça n’est pas vraiment protocolaire.» Mais qu’importe pour le ministre : «J’ai tenu à être aux côtés des salariés de Metex pour partager leur soulagement et leur témoigner de notre solidarité. Nous n’avons jamais lâché les efforts, et les efforts ont payé. On continue !», a-t-il déclaré. «On a encore un peu de boulot, mais on est content…» Puis le représentant du gouvernement revient sur les dernières semaines «pas faciles» : «J’ai un peu angoissé ce week-end…», explique-t-il.  «Il y avait beaucoup de choses à régler. On a réussi à lever les obstacles un par un (…) Cette annonce de reprise, c’est une victoire pour Metex, pour Avril qui a beaucoup travaillé, pour les services de l’État, pour la Région Hauts-de-France, pour Amiens Métropole. J’ai juste envie de dire bravo à tous.» Peu prolixe sur les conditions posées par le groupe Avril, Roland Lescure s’est contenté de déclarer que «les fournisseurs, les actionnaires anciens comme les nouveaux ont bien travaillé…»

 

«Pas en campagne»

Devant les grilles de l’usine où l’attendaient organisations syndicales et direction de l’entreprise, plusieurs élus locaux sont venus aussi «participer à la fête», comme l’a déclaré Manon Aubry, tête de liste LFI pour les élections européennes du 9 juin, accompagnée du député François Rufin. Interrogeant le ministre de l’Industrie «sur ce qu’il compte faire pour que Metex ne soit plus une exception, mais la règle», la candidate s’est fait sèchement rabrouer : «Contrairement à vous, je ne suis pas en campagne, a lancé Roland Lescure. Je ne suis pas là pour polémiquer. Je suis là pour réindustrialiser la France et on y arrive…»

En écho à la procédure antidumping concernant les importations de lysine engagée par la Commission européenne, il l’assure : «On n’y est peut-être pas pour rien…» Avec d’autres élus en revanche, le ton redevient nettement plus jovial. Dans les pas du ministre, la députée Ingrid Dordain a «salué l’intersyndicale et les salariés pour leur mobilisation sans relâche pour sauver leur entreprise». Brigitte Fouré, maire d'Amiens et Alain Gest, président d'Amiens Métropole, se sont eux aussi «réjoui» de l'annonce du dépôt par le groupe Avril d'une offre de reprise de l'usine Metex. «C'est une excellente nouvelle et un soulagement pour les salariés et leurs familles, mais aussi pour l'industrie française et amiénoise», ont déclaré les deux élus qui attendent désormais «la formalisation de cette offre (…) afin de définir les modalités opérationnelles de mise en œuvre et de soutien au projet déposé.» Quant au sénateur Rémi Cardon, ce qu’il qualifie de «victoire», «c’est celle des trois-cents salariés et de leurs familles aujourd’hui».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

mildiou pomme de terre
Un plan européen de lutte contre le mildiou réclamé

L’hiver et le printemps pluvieux ont favorisé le mildiou qui s’attaque aux cultures. Huit organisations demandent un plan d’…

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

La coopérative Sodiaal a un nouveau président

Le conseil d’administration de la coopérative Sodiaal, réuni ce mercredi 19 juin à Pau à l’occasion de l’Assemblée…

L'alliance rurale élections européennes Schraen Lassalle
Une défaite au goût amer pour l’Alliance rurale et des conséquences pour la chasse

Initiateur de la liste L’Alliance rurale, candidat en troisième position, le nordiste Willy Schraen dresse un constat amer de…

En raison des mauvaises conditions climatiques, au semis puis au printemps, le potentiel de rendement des céréales à paille  est dégradé.
Un potentiel dégradé en céréales à paille pour la France

Pluies et manque d’ensoleillement ont grevé le potentiel des céréales à paille ; le rendement de l’orge d’hiver est déjà…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde