Aller au contenu principal

Amiens : un pôle dédié à l’innovation dans les tuyaux

Sous l’impulsion de l’Etat, une cellule chargée d’accompagner l’innovation en agriculture devrait être créée très prochainement à Amiens.

La cellule aura notamment pour objectif d’offrir un meilleur accès à la formation aux agriculteurs qui souhaitent se familiariser avec les nouveaux outils (distribution robotisée de l’alimentation, etc.)
La cellule aura notamment pour objectif d’offrir un meilleur accès à la formation aux agriculteurs qui souhaitent se familiariser avec les nouveaux outils (distribution robotisée de l’alimentation, etc.)
© D. R.

Le projet est inscrit depuis 2017 dans le contrat de développement territorial de l’Amiénois, mais concerne l’ensemble des Hauts-de-France. C’est notamment la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf) qui a souhaité voir ce pôle se mettre en place. «On parle de plus en plus des nouvelles technologies en agriculture mais, en réalité, les agriculteurs équipés de systèmes automatisés ou d’outils d’aide à la décision restent minoritaires», constate Luc Maurer, directeur de la Draaf Hauts-de-France.
Une petite équipe va être constituée pour animer le pôle. A noter notamment l’arrivée de Marion Lhote, une ingénieure de la Draaf, qui sera dédiée au projet. Un agent du Conseil régional rejoindra aussi le projet. «Il serait aussi intéressant qu’une personne de la Chambre régionale d’agriculture se greffe au projet», ajoute Luc Maurer.
Le pôle aura, dans un premier temps, pour objectif de faire un point sur l’existant, puis de participer à la diffusion de ces nouvelles technologies ou nouvelles pratiques auprès des agriculteurs ou de l’industrie agro-alimentaire. «Nous devons être à l’avant-garde et non courir après le progrès», affirmait dernièrement Michel Lalande, préfet de la Région Hauts-de-France. Il voit dans ce pôle le moyen de renforcer la compétitivité du secteur agricole de la région.

Mieux maîtriser les technologies
Le pôle doit aussi permettre de concevoir des actions de formation (initiale et continue), de recherche appliquée, de transfert de connaissances et de soutien à la création ou au développement d’entreprises. Concrètement, des formations pourront être développées pour les agriculteurs souhaitant s’approprier l’utilisation de capteurs, de guidage de tracteurs par satellite ou de la robotique connectée pour apporter les doses d’engrais ou de désherbants ou encore le suivi de la traite des animaux ou l’utilisation de drones… Un appui pourra aussi être apporté sur des aspects plus larges comme les économies d’énergie ou l’amélioration du bien-être des animaux.
«Cette cellule n’a pas vocation à réaliser par elle-même les formations ou les travaux de recherche appliquée, mais à identifier les structures pouvant le faire, à les stimuler et à les mettre en réseau», avance Luc Maurer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde