Aller au contenu principal

Environnement
Après les pneus, huiles et filtres vont être collectés

La FDSEA de la Somme lance une collecte de déchets d’exploitation en partenariat avec deux sociétés spécialisées. 

100 litres d’huiles usagées permettent par exemple de produire 75 litres d’huile neuve.
100 litres d’huiles usagées permettent par exemple de produire 75 litres d’huile neuve.
© Pixabay

Parmi les temps forts de la dernière assemblée générale de la FDSEA Somme, il en est un qui était particulièrement attendu : celui de la signature entre l’organisation syndicale et les sociétés Sotrano et Sevia d’une convention de partenariat pour la mise en place d’une opération de collecte d’huiles et de filtres usagés dans les exploitations agricoles.

Concrètement, grâce à cette convention qui lie le syndicat aux filiales du groupe Veolia, la gestion des huiles et filtres ne sera plus un casse-tête comme cela peut l’être jusqu’à présent. Suivant le constat selon lequel «il n’y avait jusqu’à présent pas de solution simple, accessible et professionnelle» pour le traitement d’un certain nombre de déchets, c’est ainsi qu’est née l’idée de mettre en place une micro-filière. 

Collecte, traitement et réutilisation

En ce qui concerne les huiles, les agriculteurs adhérents de la FDSEA vont pouvoir, d’ici quelques semaines, les faire collecter gratuitement après les avoir rassemblées au sein de points de collecte. En ce qui concerne les filtres, ceux-ci seront quant à eux collectés via des fûts d’une contenance de 200 litres. Pour l’agriculteur intéressé, il faudra compter l’achat d’un premier fût (35 €) puis le coût de son transport et de traitement, ainsi que son remplacement (80 €). Une fois collectés, ces déchets vont être recyclés.

Selon les données avancées par Veolia et ses filiales, 100 litres d’huiles usagées permettent, par exemple, de produire 75 litres d’huile neuve. Le résidu bitumeux est, lui, utilisé dans la réalisation des routes, ou l’étanchéité de toitures. Une fois traités, les filtres trouvent eux aussi une seconde vie en servant la fabrication de matériaux de construction. Enfin, notent Veolia et la FDSEA, le principe d’une collecte groupée permet une optimisation des trajets, et donc une économie à la fois sur le coût de traitement et les émissions de CO2.

Démarche simplifiée

Le fait de s’inscrire dans cette démarche permet «traçabilité et respect des critères de qualité», indique la FDSEA. Pour Marie-Françoise Lepers, sa secrétaire générale, cela permet de démontrer par la même occasion que «nous ne sommes qu’une machine à manifester». «Ces avancées font de la Somme un département agricole productif, performant, mais aussi garant d’une exemplarité dans ses méthodes de travail en phase avec les aspirations des concitoyens. Alors que nos entreprises s’orientent toutes vers des schémas de charte ou de certifications selon les filières, cette convention va simplifier le sujet», avait ajouté Mme Lepers le 7 février dernier.

Collecte de pneus : un retour en 2023 

Après le succès de l’opération de collecte des pneus en 2020-2021 – près de 3 000 t ont ainsi pu être recyclées à travers le département –, la FDSEA de la Somme souhaite proposer une nouvelle fois ce service en 2023. Dans le courant de l’hiver prochain, 1 900 t de pneus vont pouvoir être à nouveau collectés lors d’une opération dédiée. L’organisation syndicale s’attend d’ores et déjà à devoir «mettre des contingents». En 2020, le département figurait parmi les pilotes de l’opération de recyclage nationale Ensivalor, avec le soutien du ministère de l’Agriculture et des partenariats locaux (collectivités, coopératives agricoles). Ces soutiens ont permis aux agriculteurs participants de bénéficier d’un tarif avantageux pour débarrasser leurs cours de fermes et silos considérés comme «des verrues pour l'environnement et au niveau sanitaire pour les animaux», indiquait Marie-Françoise Lepers, secrétaire générale de la FDSEA 80.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

De 10h à 16h, le 31 mai, Benjamin et Raphaël Delva expliqueront aux visiteurs de leur ferme ce qui les a conduits à opter pour ce système, leur parcours, et la manière dont ils le gèrent aujourd’hui.
Une journée pour appréhender la production de lait à l’herbe… et bio

Le Gaec de la Ferme du Rivetin ouvrent les portes de son atelier laitier bio à l’herbe le vendredi 31 mai pour partager ses…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

«On doit avoir des députés de dossiers plutôt que de plateaux de télé»

Alors que la date du scrutin pour l’élection des députés européens se rapproche – ce sera le 9 juin -, la FDSEA de la Somme a…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde