Aller au contenu principal

Artère des Hauts de France II : trois réunions de concertation

Les propriétaires et exploitants invités à participer aux réunions organisées par GRT.

© AAP

L'artère des Hauts de France II est la nouvelle canalisation de transport de gaz d'une longueur de 173 km et d'un diamètre de 1200 mm qui va être construite entre Pitgam (près de Dunkerque) et Cuvilly (Oise). Dans le département de la Somme, le linéaire représente environ 65 km entre les communes d'Humbercourt au Nord et Fescamps au Sud (voir carte). Cet ouvrage sera implanté parallèlement à 10 m environ du gazoduc des Hauts de France I.
Les travaux ont démarré il y a un an dans le Pas-de-Calais. Mais à cause des conditions climatiques exécrables, le chantier est arrêté et les rapports entre la profession agricole de ce département et GRT Gaz sont tendus. Face à ce constat, Daniel Roguet, président de la chambre d'agriculture, et Laurent Degenne, président de la Fdsea, ont estimé qu'il était judicieux de constituer un comité de suivi composé de référents locaux des secteurs concernés par le tracé.
Ces référents ont rencontré les représentants de GRT et des entreprises. Ces dernières ont expliqué la façon dont elles envisagent d'enfouir le gazoduc dans le parcelles, et elles ont écouté les remarques des exploitants sur les structures des terrains et sur les précautions à prendre pour garantir la meilleure remise en état agricole des terrains après travaux.
«Il est essentiel que les propriétaires et les exploitants concernés par ce projet assistent aux réunions qui vont être organisées par Grt début février (voir encadré)», insiste Xavier Flinois, vice président de la Fdsea. «Car nous devons échanger de manière continue afin que les contraintes des exploitants soient bien prises en compte, mais aussi que soient définies les conditions de pose de l'ouvrage selon la nature des sols et les conditions météorologiques». Daniel Roguet ajoute : «la chambre d'agriculture va assurer un accompagnement sur le terrain, mais ce travail ne sera efficace que si les exploitants et les propriétaires participent aux réunions pour faire part de leur expertise sur la façon de réaliser les travaux : faut il décaper, protéger les pistes... ?».

Les réunions
Le 4 février :
- à 10h à la salle polyvalente de Toutencourt
- à 14h à la salle du Marché Couvert de Villers-Bretonneux

Le 8 février à 10h à la salle des Fêtes de Hangest-en-Santerre


Le chantier
GRT Gaz est une filiale du groupe Gaz de France créée le 1er janvier 2005. Elle est le principal gestionnaire du réseau de transport de gaz naturel. GRT assure la construction l'exploitation et la maintenance du réseau de transport.

Caractéristiques du chantier :
- largeur de la piste : 34 m,
- largeur de la tranchée : 2 à 4 m,
- largeur de la servitude : 10 m,
- poids des tuyaux : 17 tonnes,
- profondeur minimale : 1 m.

Construction de la canalisation : de 2012 à 2015 (2013 dans la Somme).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Produire des pulpes de betteraves en abaissant la facture énergétique,  c’est le défi dans lequel s’est lancé le groupe coopératif Cristal Union.
Sainte-Émilie lauréate d’un prix pour la décarbonation
La sucrerie Sainte-Émilie du groupe coopératif Cristal Union figure parmi les 16 lauréats du plan de relance gouvernemental en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde