Aller au contenu principal

Assemblées FDSEA : moment incontournable…

Les assemblées locales de la FDSEA ont débuté cette semaine. Regard sur leur contenu.

Les assemblées locales sont toujours un moment privilégié et convivial. Le caractère exceptionnel de 2018 en renforce encore l’intérêt.
Les assemblées locales sont toujours un moment privilégié et convivial. Le caractère exceptionnel de 2018 en renforce encore l’intérêt.
© Fdsea


Avec le territoire Ailly-le-Haut-Clocher-Hallencourt, ce mercredi 10 janvier, les assemblées de la FDSEA ont débuté ce mois-ci avec un profond changement. En effet, le syndicalisme départemental refond son maillage territorial en vue de consolider le lien entre les adhérents et leur représentations face aux enjeux locaux, mais c’est aussi l’occasion de s’exprimer et se projeter sur plusieurs sujets pour lesquels la FDSEA repositionne également sa ligne et son mode d’action.

Engager les adhérents sur les priorités…
Fin 2017, une enquête en ligne a été conduite auprès des agriculteurs connus, et a fait ressortir des sujets clés d’axes de travail prioritaires. Près de 10 % des agriculteurs se sont ainsi exprimés et la synthèse de leurs propos a éclairé le conseil d’administration dans ses choix de commissions à créer ou animer. C’est ainsi que sept commissions ont été mises en place, en parallèle des sections économiques (qui ont été rebattues) et des sections sociales (maintenues). Les commissions sont les suivantes : gestion de l’entreprise, environnement, dégâts aux cultures, communication et image de l’agriculture, agriculture durable et biologique, diversification et création collective de valeur ajoutée, et aménagement du territoire et urbanisme.
A l’occasion de chaque assemblée constitutive, un temps d’échange a été prévu et organisé pour recueillir les idées, positions et attentes des adhérents participant sur les thématiques principales, et pour construire collectivement un plan d’animation des sujets et de défense collective des agriculteurs. L’exercice permettra donc aux participants de découvrir les points de réorganisation de la FDSEA, du local au départemental, d’exprimer ses attentes, d’en débattre, d’identifier en quoi il peut agir et, le cas échéant, de s’investir dans le processus de représentation qui en découle.

… et les sujets locaux
Parallèlement, les assemblées seront aussi et partout l’occasion de revenir sur l’année écoulée, ses difficultés, ses réussites, les sujets qu’elle a vu naître et les enjeux qui en découlent pour les prochains mois. C’est ainsi aussi qu’on retrouve différents thèmes relativement récurrents, comme le classement en zones vulnérables, les arrêtés sur les cours d’eau, le retournement des prairies, l’aménagement du territoire.
Citons, de plus, certains sujets très propres à certains territoires, comme, par exemple, l’implantation de l’usine Del Monte et l’organisation des producteurs dans le Plateau Picard Sud. Et, enfin, n’oublions pas les initiatives locales, visites, intervenants extérieurs, qui couronnent l’engagement du bureau pour apporter une dimension originale aux assemblées locales.
Autant de bonnes raisons, au final, d’y participer, d’y construire le renouveau de la FDSEA et d’y prendre une part active. Plus de 30 % des adhérents y sont régulièrement présents. Gageons que ce taux de participation soit encore renforcé cette année du fait des nouveautés et des enjeux.

Assemblées générales constitutives des nouveaux syndicats territoriaux de la FDSEA

Vendredi 12 janvier, Acheux-en-Amiénois, à 9h30, Auberge du Manoir, à Acheux 
Mardi 16 janvier, Conty, à 9h30, à la salle de la Communauté de communes de Conty.

Mercredi 17 janvier, Molliens-Dreuil, à 10h, à la salle des fêtes de Quesnoy-sur-Airaines.
Mercredi 17 janvier, Domart et Picquigny, à 9h30, à la MFR de Flixecourt.
Jeudi 18 janvier, Villers-Bocage, à 10h30, à la MFR de Villers-Bocage.
Jeudi 18 janvier, Ponthieu Marquenterre (Rue-Crécy-Nouvion), à 14h, au casino de Crécy.
Vendredi 19 janvier, AMG (Abbeville-Moyenneville-Gamaches), à 10h, à la salle des fêtes de Toeufles.
Vendredi 19 janvier, Rosières-en-Santerre, à 16h, à la salle du Jeu de paume de Rosières-en-Santerre.
Mardi 23 janvier, Haute Somme (Péronne-Combles-Roisel), à 14h, à la salle des fêtes, à Doingt.
Mercredi 24 janvier, Hornoy-le-Bourg, à 10h, à la salle des fêtes d’Orival.
Jeudi 25 janvier, Poix-de-Picardie, à 10h, à l’auberge de la Forge, à Caulières.
Vendredi 26 janvier, Corbie, à 12h, au restaurant La Caroline, à Corbie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde