Aller au contenu principal

Elevage
Assurer les vaches laitières contre le stress thermique

Depuis un an, la société française ITK commercialise une assurance pour compenser les pertes économiques des éleveurs en cas de stress thermique chez les vaches laitières. Un service unique au monde, déclenché pour la première fois cette année.

Les vaches sont particulièrement sensibles aux fortes chaleurs.
Les vaches sont particulièrement sensibles aux fortes chaleurs.
© Pixabay

L'épisode caniculaire de la mi-juin l'a durement rappelé : les vaches sont particulièrement sensibles aux fortes chaleurs. Le 18 juin, dans le sud-ouest de la France, les températures ont exposé certains troupeaux à des risques mortels, selon l'indice THI mis au point par la société ITK qui mesure le ressenti de la température et de l'humidité chez les vaches laitières à partir de données météorologiques. Ce jour-là, le niveau de stress thermique était sévère sur la majeure partie du territoire, d'après ce même indicateur. En plus des conséquences néfastes pour la santé des animaux, le stress thermique affecte la production laitière, en qualité et en quantité, et engendre des pertes économiques pour les éleveurs.

 

100 000 vaches couvertes

Partant de ce constat, la société d'AgTech ITK et son partenaire, le fournisseur d'assurance britannique Skyline Partners, ont lancé «Heat stress protect». Ce service d'assurance unique en son genre assure les éleveurs laitiers contre les pertes économiques liées au stress thermique. Il a été déployé en France en 2021 auprès des clients du collier de monitoring de la société Medria - rachetée par ITK en 2016 - soit près de 100 000 vaches couvertes. «C'est un produit d'assurance paramétrique basé sur l'indice THI, auquel nous avons ajouté un indice de perte économique, explique Bennet Holmes, directeur du développement commercial chez ITK. Dès que l'indice atteint un certain seuil, cela déclenche un paiement pour l'assuré. Il n'y a pas de déclaration, pas de vérification.»

 

Une ambition mondiale

Aucun versement n'a été effectué pour l'été 2021 qui a été particulièrement frais. En 2022, le seuil de déclenchement a été dépassé dès le mois de juin pendant la vague de chaleur, y compris en Bretagne, premier bassin de production laitière. «Il y a un intérêt mondial pour notre produit, même l'Irlande est touchée par le stress thermique», expose Bennet Holmes. La société française s'apprête à lancer son produit au Royaume-Uni pour la saison 2022-2023. Non plus comme un produit d'assurance affinitaire - inclus dans l'abonnement du collier - mais comme un service d'assurance à part entière. «Pour le lancement au Royaume-Uni, nous avons comme partenaire une entité très importante dont nous ne pouvons pas encore donner le nom», précise-t-il. Un déploiement en Australie est également sur la table. En termes de modèle commercial, ITK «n'est pas une société d'assurance et nous n'avons pas prétention à en devenir une», affirme Bennet Holmes. Le groupe souhaite mettre Heat stress protect «entre les mains des assureurs et des courtiers» afin d'assurer un développement «massif» du produit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

hôtel à cochons
En Chine, une méga-ferme de 600 000 porcs en construction
Cet « hôtel à cochons » devrait permettre de produire environ 54 000 tonnes de porcs par an.
Les machines Massey Ferguson seront disponibles dans de nouvelles bases des Établissements Forestier-Leblond  et Artois Motoculture à l’Est de la Somme, ainsi que dans l’Aisne et dans l’Oise.
De nouveaux concessionnaires Massey-Ferguson à l’Est de la Somme
Les Établissements Forestier-Leblond et Artois Motoculture, distributeurs Massey-Ferguson, installés respectivement en Seine-…
Le lin attend la pluie pour rouir
Débutés le 20 juin, les arrachages de lin sont désormais terminés. Mais le temps sec ne fait pas avancer le rouissage. À la…
Quand le respect de la réglementation sur les couverts se heurte au bon sens
La sécheresse qui touche depuis plusieurs semaines le département de la Somme ne favorise pas l’implantation des couverts…
pois de conserve
L'obligation de semer des Cipan partiellement levée
La préfecture de la Somme a levé, ce vendredi 12 août 2022, l’obligation d’implanter un couvert végétal après une culture de pois…
Coup dur pour les éleveurs de volailles de la Haute Somme
Jusqu’ici, les éleveurs de volailles de la Somme craignaient une contamination d’influenza aviaire sans trop vouloir y croire.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde