Aller au contenu principal

Atfarm : l’outil qui permet d’optimiser les apports d’azote

Le groupe Yara a annoncé, le 13 mars, le lancement d’un nouveau service de fertilisation de précision, en s’appuyant sur l’imagerie satellitaire.

© Yara digital farming


L’outil, nommé Atfarm, a pour objectif de permettre à toute exploitation agricole de moduler ses doses d’engrais au sein de ses parcelles, et ce, sans investissement initial. Comment ? Grâce à l’utilisation de l’imagerie satellite (satellite optique pour l’observation de la terre, de la végétation et de l’eau), ainsi qu’à l’utilisation de l’algorithme de Yara N-Sensor®, soit une association encore inédite sur le marché.
«Il existe déjà des solutions dans ce domaine, mais elles sont souvent trop complexes et peu ergonomiques, précise Markus Himken, qui dirige l’équipe de Digital farming de Berlin, à l’origine du développement d’Atfarm. Avec Atfarm, nous avons souhaité changer l’expérience utilisateur et simplifier l’utilisation de l’outil afin de répondre aux attentes des agriculteurs et leur apporter un réel bénéfice.Derrière cette démarche, l’idée est de leur faciliter la tâche au lieu de générer une charge de travail supplémentaire.» Et pour être en adéquation totale avec les aspirations des agriculteurs, l’outil est testé et validé en continu par ceux-ci. Cinq cents d’entre eux, en France et en Allemagne, ont été mis à contribution pour ce faire.
Leur intérêt ? Selon Tiphaine Varon, du groupe Yara, «la modulation de la fertilisation azotée pour répondre au mieux au besoin des plantes est un des objectifs principaux des agriculteurs dans le domaine de la nutrition des cultures. En effet, une fertilisation optimisée permet d’augmenter le rendement et la qualité des récoltes, tout en minimisant les pertes d’azote pour l’environnement».

Comment fonctionne Atfarm ?
Il suffit à l’agriculteur de s’inscrire en ligne. Pour charger toutes ses parcelles d’un coup, il doit charger un fichier contenant le détourage de ses parcelles (exemple : fichier Telepac). Le système saisit alors automatiquement toutes les parcelles en quelques instants.
Grâce aux images satellite et de biomasse haute résolution d’Atfarm, l’agriculteur peut repérer facilement les moindres variations de croissance au sein de ses parcelles. Il obtient de la sorte une vision d’ensemble de ses cultures, et peut planifier son épandage depuis son bureau. Autre atout : il est possible d’accéder aux images des saisons précédentes pour effectuer des comparaisons avec les images actuelles.

Création de cartes d’épandage
L’application permet de créer des cartes d’application d’engrais azoté adaptées à tous les besoins. Deux méthodes sont possibles. La première, manuelle, se fait en entrant la quantité d’azote moyenne à appliquer sur la parcelle, puis en utilisant les images de biomasse afin d’adapter l’apport d’azote des différents périmètres de la parcelle. Cela fonctionne pour tous les types de cultures.
La deuxième méthode est automatique. Il faudra cependant attendre le mois d’avril pour obtenir des cartes d’application créées automatiquement à partir de l’algorithme de Yara N-Sensor®. Cet algorithme permettra d’appliquer la dose optimale d’engrais à chaque endroit de la parcelle, et donc d’obtenir le meilleur rendement possible. A compter de juin, des notifications et des alertes seront envoyées en cas d’anormalités repérées.

Application gratuite pour l’année 2018
Une première version d’Atfarm est disponible depuis le 8 mars (www.at.farm/fr/accueil). Avec une version entièrement gratuite pendant toute la saison 2018, et sans engagement, l’agriculteur peut sélectionner ses parcelles, visualiser une carte de biomasse, établir la carte de modulation d’épandage et la télécharger. Ce produit n’aura de cesse d’évoluer dans les semaines prochaines, puisque des mises à jour et de nouvelles fonctionnalités seront ajoutées en permanence, en s’appuyant sur les vingt ans d’expertise de Yara dans la modulation intra-parcellaire grâce à N-Tester et N-Sensor, pour améliorer l’expérience des utilisateurs et mieux répondre ainsi à leurs besoins.
En revanche, à compter de 2019, Atfarm sera distribué soit directementa aux agriculteurs, soit via la distribution. Le modèle de prix sera alors celui d’un prix à l’hectare, dégressif avec le nombre d’hectares. Un modèle de prix spécifique sera proposé aux distributeurs.

Yara digital farming

Créé en 2017, Yara digital farming est une nouvelle entité de Yara, dont l’objectif est de devenir le leader mondial des outils numériques permettant d’optimiser la nutrition des cultures. Comment ? Par des outils innovants en termes de fonctionnalités et d’expérience utilisateur. Tous ces outils sont développés en mode start-up dans quatre sites répartis à travers le monde (Berlin São Paulo, San Francisco et Singapour).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde