Aller au contenu principal

Attention : routes départementales en travaux !

27,2 millions d’euros seront consacrés aux travaux d’entretien et de modernisation de nos routes départementales. Le budget est en hausse de 2 millions d’euros.

liste des travaux
liste des travaux
© D. R.

Le réseau routier départemental représente un linéaire de 4 575 km qu’il convient d’entretenir et de préserver pour assurer la sécurité de tous les usagers de la route, y compris les agriculteurs. Ce sont vingt-quatre opérations sur les routes départementales et cinq opérations sur des ouvrages d’art (ponts) qui ont été votés par la commission permanente du conseil départemental pour l’année 2019.

Ces travaux vont entraver la circulation routière et causer des désagréments à la profession agricole, surtout en période de moisson. Afin de prévenir les agriculteurs le plus tôt possible et de pouvoir anticiper les itinéraires secondaires, le service des infrastructures du Conseil départemental de la Somme et la profession agricole ont décidé de se réunir pour présenter aux agriculteurs la carte et la liste des travaux prévus. Cette liste n’est pas exhaustive, d’autres travaux peuvent être votés en cours d’année en fonction des finances et de l’obtention de subventions (exemples : réfection de la chaussée des communes d’Ailly-sur-Noye, Molliens-Dreuil et Nurlu…).

 

Plusieurs phases de travaux

Cette première réunion d’information a eu lieu le 19 mars, au sein de la FDSEA de la Somme, et les agriculteurs conviés ont félicité cette initiative. Les représentants du service des infrastructures du conseil départemental ont pu expliquer le déroulement des travaux : la phase préparatoire qui se fait sous circulation et la phase travaux qui ferme la route à toute circulation.

Néanmoins, il est envisageable de traverser un chantier en cours avec l’autorisation du chef de chantier, dont le maire de chaque commune limitrophe aux travaux aura le numéro et pourra le communiquer à chaque exploitant agricole qui en fera la demande. Le franchissement d’un barrage sans autorisation peut engager votre responsabilité. Tous les chantiers ont été pensés par le conseil départemental pour être les moins dommageables possible aux usagers. Cependant, concernant le choix des déviations, la règlementation oblige à dévier une route classée départementale sur une route ayant le même classement. Les voies communales restent ouvertes à la circulation.

Il est possible de retrouver toutes les informations sur les travaux en cours et à venir pouvant entraver la circulation sur les routes départementales sur le site www.info-route80.fr, site actualisé quotidiennement par le conseil départemental. Attention, les dates de travaux communiqués sont prévisionnels et sont susceptibles d’être modifiés en fonction des appels d’offres et des conditions climatiques.

A l’occasion de cette réunion, il a été évoqué la question de l’entretien des accotements. Le conseil départemental informe que trois fauchages par an sont réalisés. Il rencontre, néanmoins, un problème récurrent sur le respect des largeurs des accotements, car les bornes ont souvent disparu.

Quant aux aménagements au sein des communes, ils sont décidés par la commune et sont de sa responsabilité. Le conseil départemental vérifie seulement leur conformité par rapport aux réglementations en vigueur et peut émettre des préconisations.

La FDSEA de la Somme reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire sur la circulation des engins agricoles (caroline.prevost@fdsea80.fr ou au 03 22 53 30 42)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde