Aller au contenu principal

Au Paraclet, on court contre la faim

Des Hommes souffrent encore de la faim en 2021. Ce triste constat émeu Matthieu Delaleau et Corentin Prévost, étudiants en BTS au Paraclet, qui organisent une course solidaire le 10 mars.

PARACLET
Matthieu Delaleau et Corentin Prévost, étudiants en BTS au Paraclet, organisent une course solidaire le 10 mars.
© D. R.

«Un petit don peut permettre de sauver une vie. Au Congo, 4 , c’est quatre semaines d’alimentation pour un enfant», assurent Matthieu Delaleau et Corentin Prévost. Le discours de l’association Action contre la faim, venue faire une journée d’information au lycée, a particulièrement touché les deux étudiants en BTS APV (Agronomie, productions végétale) au lycée agricole du Paraclet, à Cottenchy. Ils ont donc décidé d’apporter leur contribution. 
«Dans le cadre de notre cursus, nous avons un projet PIC (projet d’initiative et de communication) à réaliser.  Nous sommes des anciens sportifs, et nous sommes partis du constat que plus aucun cross n’avait été organisé dans l’établissement depuis quatre ans. Nous avons donc décidé d’organiser une course caritative le 10 mars, pour récolter des dons pour Action contre la faim.»
Il a cependant fallu prendre en compte toutes les contraintes imposées par l’état de crise sanitaire. «On a dû faire des choix, en nous concentrant uniquement sur le CFPPA, pour limiter le nombre de participants. Une cinquantaine d’élèves et de formateurs seront mobilisés. Tout le monde aura un masque au début et à la fin, et les départs seront différés.» Il s’agit en fait d’un système de tours, avec une boucle d’1 km. «Chaque tour vaut 1 , qui sera reversé par nos parrains.»

L’humanitaire en crise
Là encore, la crise a rendu difficile l’engagement d’entreprises «marraines» au sein de leur projet. «Nous avons appelé plusieurs sociétés, mais la réponse est toujours la même : ils comptent leurs dépenses et n’ont plus de budget pour ce genre d’événement.» Les deux motivés ont donc fait appel à leur réseau, et sont parvenus à dégoter des dons. «Entre les parrainages, la contribution des coureurs et les dons qui peuvent s’effectuer sur le site d’Action contre la faim, nous espérons approcher les 2 000 .»
Ces dons seront remis à l’association humanitaire, qui œuvre notamment au Congo. «L’autonomie alimentaire est un vrai sujet là-bas. Les gens doivent s’approprier les techniques agricoles qui leur permettraient de se nourrir», confient Matthieu et Corentin. Eux espèrent s’installer en tant qu’agriculteurs un jour, mais pourraient garder un œil tourné vers le Congo, «et pourquoi pas devenir bénévole». 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Hugues d’Hautefeuille a testé plusieurs itinéraires culturaux dans ses micro-parcelles, à Monsures. 
Une filière orties émerge en Hauts-de-France
L’ortie est une plante qui pousse partout où on ne la souhaite pas. Pourquoi ne pas la cultiver pour en tirer des bénéfices ? C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde