Aller au contenu principal

Au Sia, le monde agricole se veut résolument ouvert

Avec son slogan «L’agriculture vous tend les bras», le Salon international de l’agriculture veut faire passer deux messages : l’agriculture recrute à tous les niveaux de formation, et elle est ouverte au dialogue, à la rencontre des agriculteurs qui seront présents sur tous les stands.

© D. R.

Le prochain Salon international de l’agriculture qui aura lieu du 22 février au 1er mars à Paris devrait se dérouler dans une atmosphère «plutôt apaisée» selon Jean-Luc Poulain, président du Salon de l’agriculture (Sia) et du Ceneca, même s’il reconnaît qu’il y a beaucoup d’incompréhension entre le monde rural et urbain, le monde agricole et non-agricole. «L’agriculture vous tend les bras». Tel est le slogan concitoyens que s’ils souhaitent en faire leur métier, l’agriculture est ouverte, poursuit Jean-Luc Poulain. Quelles que soient les productions, et quels que soient les niveaux de formation, on a besoin de compétences.» Ce besoin de main-d’œuvre est d’autant plus vrai que de nombreux agriculteurs s’orientent vers la transformation et la commercialisation de leurs produits.

Mettre l’accent sur la pédagogie

Valérie Leroy, directrice du Sia voit un autre sens dans ce slogan : «L’une des grandes valeurs de ce salon, c’est l’accent sur la pédagogie. L’attitude du public change : il y a six ou sept ans, l’objectif était de voir des animaux, mais il en apparait d’autres : rencontrer des agriculteurs et mieux comprendre l’agriculture. Ils viennent avec des informations à vérifier. Ils ont des questions beaucoup plus précises et approfondies qu’il y a quelques années

La relation compliquée des Français avec leur agriculture

«Bravo pour ce slogan, s’est exclamé le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume. On va communiquer sur la ”positive agriculture” car au Salon, les Français montrent qu’ils aiment les agriculteurs, mais pourtant ce sont parfois les mêmes qui, le reste de l’année, passent leur temps à les vilipender. Ça ne peut plus durer». Pour Pierre Cornu, professeur d’histoire contemporaine, «de tout temps, la France a toujours eu un rapport passionnel avec la vie agraire. Et alors que le monde agricole est questionné par nos concitoyens, on constate un retour à la terre de certains jeunes qui veulent donner un sens à leur vie». Un signe très positif selon l’historien.

Le concours général agricole fête ses 150 ans

Autre particularité de ce Sia 2020 : le célèbre concours général agricole va fêter ses 150 ans. «Le concours porte sur cinq familles : les animaux reproducteurs, les produits, les vins, les jeunes professionnels et les pratiques agro-écologiques», explique Valérie Leroy, et tout cela encadré par 500 commissaires et plus de 10 000 jurés. Dans le cadre du Trophée national des lycées agricoles, un partenariat inédit a été réalisé avec des écoles professionnelles chinoises.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde