Aller au contenu principal

Ault-Saint Valéry : la dépoldérisation partielle du hâble d’Ault en débat

Echo de l'assemblée générale cantonale de Ault-Saint-Valery.

© AAP

L’assemblée générale des cantons d’Ault et Saint Valéry s’est déroulée le mardi 8 janvier à Vaudricourt avec une forte participation. Régis Brunet et Xavier Flinois, respectivement président de Saint Valéry et d’Ault, ont débuté la réunion par un bilan de l’année culturale : beaucoup de semis de blé restent à effectuer, seulement un tiers serait semé et «ceux-là ont triste allure», a précisé Régis Brunet. Une opération paille est donc à envisager sérieusement l’été prochain. «Les ensilages et arrachages de betteraves sont terminés mais dans des conditions parfois périlleuses…» a-t-il ajouté, tenant une nouvelle fois à remercier les entrepreneurs qui ont été solidaires.
Un sujet d’actualité touche également les deux cantons, en particulier les agriculteurs du bord de mer, avec l’éventuelle dépoldérisation partielle du hâble d’Ault. Une étude est actuellement en cours, pour remettre en eau 380 à 1 000 ha de terres, suivant six scénarii possibles. Beaucoup de réunions et de discussions ont lieu autour de ce projet, mais aucun chiffre d’indemnisation n’est évoqué.
Nicolas Lottin, conseiller général, a précisé être opposé au projet, mais «je ne suis pas opposé à une dépoldérisation intelligente, dans les carrières, avec la création de base nautique, d’une activité d’ostréiculture… pour créer de l’économie» a-t-il poursuivi, car la dépoldérisation totale tuerait l’agriculture et donc toute une économie. Xavier Flinois, vice-président de la Fdsea80, a ajouté : «des zones naturelles doivent être entretenues, on ne peut exclure définitivement l’agriculture de ces zones».
L’après-midi, Marie-Andrée Degardin et Olivier de France, de la Safer Picardie, ont expliqué les missions de la Safer. Cette société anonyme existe depuis les années 1960, mais encore beaucoup d’agriculteurs méconnaissent ses actions et son fonctionnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde