Aller au contenu principal

Phytosanitaires
Autorisation des produits phytos : un processus long et complexe

Avant de recevoir l’autorisation de mise en marché, les produits phytosanitaires doivent franchir de nombreuses étapes : d’abord des expertises scientifiques des États membres et de l’Autorité de sécurité sanitaire des aliments, suivi du vote des États membres sous l’égide de la Commission européenne. Celle-ci, au bout du compte, a le dernier mot. 

Le processus d’évaluation comprend la protection des plantes, de la santé humaine et de l’environnement.
Le processus d’évaluation comprend la protection des plantes, de la santé humaine et de l’environnement.
© Syngenta

Le 12 octobre à Bruxelles, les États membres ne sont pas parvenus à se mettre d’accord au sein du Comité permanent des végétaux, des animaux, des denrées alimentaires et des aliments pour animaux, sur la proposition de la Commission visant à renouveler, pour une période de dix ans, l’utilisation du glyphosate. La majorité requise pour adopter ou rejeter la proposition n’a pas été atteinte. En conséquence, la proposition qui se fonde sur un avis rendu par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) sera soumise à un comité d’appel. Ce comité devra débattre et voter sur la proposition de la Commission européenne au cours de la première quinzaine de novembre. La décision sur le renouvellement du glyphosate doit être prise au plus tard le 14 décembre 2023, étant donné que l’approbation actuelle expire le 15 décembre 2023.

 

Une expertise scientifique préalable 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde