Aller au contenu principal

Environnement
Aux Pays-Bas, premières discussions entre politiques et agriculteurs sur l'azote

Le gouvernemental néerlandais met la pression sur le monde agricole pour faire baisser les rejets d'azote jusqu'à 70% dans 131 zones clés et à baisser de 50% les émissions d'azote d'ici 2030, n'excluant pas des expropriations. 

azote et Pays-Bas
Les images d'agriculteurs néerlandais bloquant les accès routiers contre un projet du gouvernement de réduction des émissions d'azote ont fait le tour du monde.
© Twitter

Un premier round de discussions entre le gouvernement néerlandais et le monde agricole a mené à peu d'avancées le 5 août au sujet du plan de réduction des émissions d'azote, comprenant une réduction du cheptel et de possibles expropriations, selon plusieurs participants.

La colère ne faiblit pas dans le pays, ces dernières semaines, des agriculteurs ont bloqué des autoroutes, déversant du fumier et des déchets, incendiant des bottes de paille et manifestant devant le domicile de plusieurs responsables politiques. A l'issue du premier round de discussions, le président du principal syndicat agricole néerlandais (LTO) Sjaak van der Tak, a fait état d'un « certain mouvement » mais « vraiment trop peu » pour le secteur : « la balle est dans le camp du cabinet » a-t-il déclaré, cité par l'agence de presse ANP. 

« Préparez-vous pour les actions les plus dures que Farmers Defence Force (FDF, force de défense des fermiers) ait jamais entreprises », a pour sa part averti le FDF, réputé pour être radical. Il y a une « grave crise de confiance », « plus profonde que la discussion actuelle sur l'azote », a déclaré le médiateur Johan Remkes, qui avait l'année dernière supervisé des négociations houleuses pour former un gouvernement.

Le plan gouvernemental prévoit de faire baisser les rejets d'azote jusqu'à 70% dans 131 zones clés et à baisser de 50% les émissions d'azote d'ici 2030, n'excluant pas des expropriations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’annonce d'augmentation de prix en vue pour les betteraves (pour le moment ?) qui seront récoltées en 2023,…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde