Aller au contenu principal

Tournesol
Avril veut doper ses capacités industrielles face à l’essor des cultures

tournesol
© Pixabay

Le groupe Avril prévoit d’augmenter de 300 000 t ses capacités de trituration du tournesol pour répondre à un objectif de hausse des surfaces cultivées en France, a-t-il indiqué le 14 avril. Il s’agit de transformer plus de 1 Mt de graines de tournesol (contre 700 000 t de capacités actuelles) à l’horizon de « deux ou trois ans », a précisé en conférence de presse le directeur général Jean-Philippe Puig. Le projet vise à être proches de l’autosuffisance en huile, sachant que la France importe aujourd’hui plus de 130 000 t par an.

Avec 1 Mt de graines triturées, la filiale Saipol valoriserait plus de 50% de la production nationale de tournesol. Avril répond ainsi à l’ambition de la filière de porter ses surfaces à 900 000 ha d’ici à deux ans, soit +30% par rapport à 2021. L’enjeu est structurel, la France étant déficitaire. Cette dépendance vis-à-vis des importations est aggravée par la guerre en Ukraine, un fournisseur incontournable d’huile de tournesol. Il y a donc une dimension conjoncturelle dans l’objectif de 900 000 ha.

Environ 800 000 ha sont prévus dès cette année, a indiqué le président Arnaud Rousseau, soulignant les atouts du tournesol, moins onéreux en engrais, en frais de séchage, plus économe en eau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Bien que son industriel laitier, Danone, pousse à plus de production, le jeune Thomas Buquet a joué la prudence  et l’exploitation ne devrait pas produire plus. Au contraire, l’objectif est de descendre entre 70 et 75 vaches.
Un robot pour conforter la gestion du travail
À 26 ans, tout juste installé depuis un peu plus d’une année en Gaec avec son frère Nicolas à Blargies, dans le Nord-Ouest de l’…
Atelier de multiplication porcin cherche son nouvel éleveur
Depuis trente-trois ans, Agnès Boone-Duacheux exerce avec passion son métier d’éleveuse porcin spécialisée en multiplication,…
Cristal Union
Cristal Union paiera « plus de 40 euros par tonne » les betteraves récoltées en 2022
Sans attendre la fin de la période d’arrachages des betteraves, le groupe coopératif Cristal Union a fini lui aussi par annoncer…
Quand il imagine un parcours d’obstacles, Arnaud Bazin pense toujours au cheval avant tout.
Arnaud Bazin, metteur en scène des concours de saut d’obstacles
Dans un concours hippique, c’est lui qui amène le décor. Il fait en sorte que les acteurs, couples cheval-cavalier, puissent y…
Bertrand Achte, Maxence Turbant, Erwin Pardon et Leslie Camus.
Pas d'accord avec McCain sur les prix pour la campagne 2024
C'est historique : pour la seconde fois depuis sa création en 1997, le Gappi et McCain n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur…
À Thiers-sur-Thève (60), Colette Ringeval et Corentin Bleyaeart ont trouvé le lieu propice au développement de leurs activités très diversifiées : maraîchage bio, poules pondeuses bio, production de miel,  pension de chevaux et vente à la ferme.
Ils partent de zéro pour monter une ferme à leur image
Colette Ringeval et Corentin Bleyaeart, fille et fils d’agriculteurs de la Somme, ont choisi de s’installer hors cadre familial…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde