Aller au contenu principal

Tournesol
Avril veut doper ses capacités industrielles face à l’essor des cultures

tournesol
© Pixabay

Le groupe Avril prévoit d’augmenter de 300 000 t ses capacités de trituration du tournesol pour répondre à un objectif de hausse des surfaces cultivées en France, a-t-il indiqué le 14 avril. Il s’agit de transformer plus de 1 Mt de graines de tournesol (contre 700 000 t de capacités actuelles) à l’horizon de « deux ou trois ans », a précisé en conférence de presse le directeur général Jean-Philippe Puig. Le projet vise à être proches de l’autosuffisance en huile, sachant que la France importe aujourd’hui plus de 130 000 t par an.

Avec 1 Mt de graines triturées, la filiale Saipol valoriserait plus de 50% de la production nationale de tournesol. Avril répond ainsi à l’ambition de la filière de porter ses surfaces à 900 000 ha d’ici à deux ans, soit +30% par rapport à 2021. L’enjeu est structurel, la France étant déficitaire. Cette dépendance vis-à-vis des importations est aggravée par la guerre en Ukraine, un fournisseur incontournable d’huile de tournesol. Il y a donc une dimension conjoncturelle dans l’objectif de 900 000 ha.

Environ 800 000 ha sont prévus dès cette année, a indiqué le président Arnaud Rousseau, soulignant les atouts du tournesol, moins onéreux en engrais, en frais de séchage, plus économe en eau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

De 10h à 16h, le 31 mai, Benjamin et Raphaël Delva expliqueront aux visiteurs de leur ferme ce qui les a conduits à opter pour ce système, leur parcours, et la manière dont ils le gèrent aujourd’hui.
Une journée pour appréhender la production de lait à l’herbe… et bio

Le Gaec de la Ferme du Rivetin ouvrent les portes de son atelier laitier bio à l’herbe le vendredi 31 mai pour partager ses…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

«On doit avoir des députés de dossiers plutôt que de plateaux de télé»

Alors que la date du scrutin pour l’élection des députés européens se rapproche – ce sera le 9 juin -, la FDSEA de la Somme a…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde