Aller au contenu principal

Bayer se lance dans l'élevage de pucerons verts

Le géant de la chimie végétale renonce à ses activités pharmaceutique et agrochimique pour se lancer dans la culture de pucerons verts.

Après en avoir tué des millions, Bayer veut désormais protéger le puceron vert.
Après en avoir tué des millions, Bayer veut désormais protéger le puceron vert.
© ITB

C'est la victoire de trop. Après avoir obtenu une nouvelle fois cette année une dérogation pour l'utilisation de l'insecticide Movento pour lutter contre le puceron vert responsable de la jaunisse de la betterave, Bayer vient d'annoncer qu'il mettait un terme à ses activités historiques.

« Compte tenu de la facilité de notre entreprise à obtenir des allégements sur l'application de la réglementation sur les produits phytopharmaceutiques auprès de l'administration française, l'entreprise Bayer a décidé d'abandonner ce qui a fait sa performance et sa réputation pour se lancer dans un nouveau défi », indique un communiqué de l'entreprise allemande du 1er avril.

Côté France, l'ITB est consterné de ce changement radical : « On sait bien qu'on a des difficultés en France pour produire de la protéine, mais de là à compter sur des pucerons... »

Un tournant idéologique

Pour en savoir un peu plus sur ce nouveau défi souhaité par Bayer, nous avons contacté la direction de la recherche de la multinationale. Les explications sont pour le moins surprenantes : « Was spielst du in Frankreich ?! On vous a connu plus combatifs. Lutter contre le puceron, c'est trop facile. On a donc décidé d'essayer d'en élever et de laisser d'autres entreprises se débrouiller avec ce problème qui n'en est pas un pour nous. Name einer Pfeife !»

D'autres sources internes à l'entreprise expliquent ce changement soudain de position par l'infiltration de militants écolos-bobos au sein de la direction de Bayer ; des militants formés en France par le collectif « Des pousseurs de fleurs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde