Aller au contenu principal

Bayer se lance dans l'élevage de pucerons verts

Le géant de la chimie végétale renonce à ses activités pharmaceutique et agrochimique pour se lancer dans la culture de pucerons verts.

Après en avoir tué des millions, Bayer veut désormais protéger le puceron vert.
Après en avoir tué des millions, Bayer veut désormais protéger le puceron vert.
© ITB

C'est la victoire de trop. Après avoir obtenu une nouvelle fois cette année une dérogation pour l'utilisation de l'insecticide Movento pour lutter contre le puceron vert responsable de la jaunisse de la betterave, Bayer vient d'annoncer qu'il mettait un terme à ses activités historiques.

« Compte tenu de la facilité de notre entreprise à obtenir des allégements sur l'application de la réglementation sur les produits phytopharmaceutiques auprès de l'administration française, l'entreprise Bayer a décidé d'abandonner ce qui a fait sa performance et sa réputation pour se lancer dans un nouveau défi », indique un communiqué de l'entreprise allemande du 1er avril.

Côté France, l'ITB est consterné de ce changement radical : « On sait bien qu'on a des difficultés en France pour produire de la protéine, mais de là à compter sur des pucerons... »

Un tournant idéologique

Pour en savoir un peu plus sur ce nouveau défi souhaité par Bayer, nous avons contacté la direction de la recherche de la multinationale. Les explications sont pour le moins surprenantes : « Was spielst du in Frankreich ?! On vous a connu plus combatifs. Lutter contre le puceron, c'est trop facile. On a donc décidé d'essayer d'en élever et de laisser d'autres entreprises se débrouiller avec ce problème qui n'en est pas un pour nous. Name einer Pfeife !»

D'autres sources internes à l'entreprise expliquent ce changement soudain de position par l'infiltration de militants écolos-bobos au sein de la direction de Bayer ; des militants formés en France par le collectif « Des pousseurs de fleurs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Pêcheur
Les pêcheurs vont descendre la Somme jusqu'à Paris
La Fédération de la Somme pour la pêche et la protection du milieu aquatique s’associe à la fédération de pêche de Paris pour une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde