Aller au contenu principal

Bercy demande une amende de 117 M€ contre Leclerc

Bercy a annoncé «assigner le mouvement E. Leclerc pour des pratiques commerciales abusives commises par sa centrale d’achat belge», dans un communiqué de presse du 22 juillet. Il est reproché à Leclerc d’utiliser sa centrale d’achat belge Eurelec Trading «pour contourner la loi française et imposer des baisses de tarifs très importantes, sans aucune contrepartie, à certains de ses fournisseurs». Une pratique «totalement illégale» qui aurait touché «des groupes dans l’industrie agroalimentaire qui sont dans le fromage, dans le lait, dans la charcuterie» condamne la secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie, le 22 juillet sur RTL.

Pour cette nouvelle assignation - il y en a eu sept en quatorze ans à l'encontre du distributeur -, l’État demande d'appliquer une amende de 117 M €, soit «trois fois les montants de ce que Leclerc a récupéré sur le dos de groupes sans contrepartie», explique Agnès Pannier-Runacher. Il s’agit du montant maximal permis par la loi. «Si l’amende est indolore alors il ne se passe rien», justifie-t-elle. Hasard du calendrier, Michel-Édouard Leclerc et Agnès Pannier-Runacher seront auditionnés l’un après l’autre par les députés de la commission d’enquête sur la grande distribution, pour partie à huis clos, le 24 juillet.

Face «à l’acharnement», Leclerc porte l'affaire devant la Cour de justice de l’UE

En réponse à l’assignation du ministère de l’Économie, le groupement des centres E.Leclerc annonce qu’il instruit une saisine de la Cour de Justice de l’Union européenne, dans un communiqué de presse du 22 juillet. Cette décision fait suite à «l’acharnement des pouvoirs publics français (assignations judiciaires, perquisitions, auditions multiples en commission d’enquête parlementaire…)». Selon l’enseigne, «en leur reprochant de s’être alliés à d’autres distributeurs européens pour faire bénéficier les consommateurs de prix moins chers, les pouvoirs publics français contreviennent à la législation européenne». Pour sa défense, Leclerc rappelle que ces centrales d’achat européennes «ne servent qu’à négocier ou acheter des produits à des grandes sociétés mondiales ou européennes», et non avec des PME ou ETI. Et cela afin de contrer les industriels «qui voudraient pratiquer des tarifs différents selon les pays et les consommateurs, contrairement à l’esprit du marché unique», justifie le distributeur.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
«Des gelées historiques» dans les vergers de la Somme
Le gel, qui a frappé de plein fouet bon nombre de cultures en France en ce début de semaine, n’a pas épargné les vergers de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde