Aller au contenu principal

Betteraves : un nouvel OAD de lutte contre les maladies foliaires

Pour accompagner les agriculteurs dans leur lutte contre la cercosporiose, l’oïdium, la rouille et la ramulariose, l’ITB propose une carte interactive des seuils d’interventions : Alerte maladies.

’OAD permet une meilleure surveillance des maladies, comme la cercosporiose, qui cause chaque année de gros dégâts sur les betteraves.
’OAD permet une meilleure surveillance des maladies, comme la cercosporiose, qui cause chaque année de gros dégâts sur les betteraves.
© ITB

 

 

Des petites taches rondes et grisâtres avec une bordure rougeâtre apparaissent sur les feuilles extérieures du bouquet foliaire de la betterave. Ces taches se multiplient, jusqu’au dessèchement complet des feuilles touchées, puis elles s’attaquent aux feuilles intérieures. Il s’agit de la cercosporiose, maladie foliaire de plus en plus présente en France, qui induit jusqu’à 30 % de perte de rendement, et une baisse de richesse de 1 à 2 points.
C’est pour lutter contre celle-ci, ainsi que contre les autres bêtes noires des planteurs, comme l’oïdium, la rouille et la ramulariose, tout aussi dévastatrices, que l’ITB (Institut technique de la betterave) a développé un nouvel OAD (outil d’aide à la décision), disponible sur son site Internet gratuitement depuis le 13 juin. Semblable à l’outil «Alerte pucerons», en place depuis plusieurs campagnes, «Alerte Maladies» est une carte interactive de l’état sanitaire des cultures, qui permet un suivi en direct du risque. «C’était le moment pour sortir cet outil, puisque nous sommes en pleine période de développement de la maladie. Chaque année, elle sera active de début juin jusqu’à la récolte», explique Hélène Dorchies, de l’ITB.
L’outil est mis à jour avec les observations hebdomadaires réalisées par la filière (ITB, services techniques des sucreries, chambres d’agriculture, groupes d’agriculteurs observateurs du réseau de suivi biologique du territoire). Concrètement, chaque site est résumé par un plan figuré qui synthétise le risque fongique global ainsi que le nombre de traitements réalisés. La situation, détaillée maladie par maladie, est disponible en cliquant sur les points. Les sites à risque, selon les seuils ITB, sont indiqués en rouge.

Maillage du territoire renforcé
Fin juin, une centaine de points figuraient sur la carte, mais le maillage du territoire doit être de plus en plus complet au fur et à mesure que le risque maladie augmente et que les observateurs se mettent en place. «Nous devrions atteindre les 250 points de surveillance à terme», précise François Joudelat, ingénieur à l’ITB.
Mais attention, même si cette carte est une aide pour les agriculteurs, «cela ne dispense pas d’aller voir son champ, pour vérifier le dépassement du seuil, avant de décider d’un traitement», soutien Hélène Dorchies. L’œil de l’agriculteur sera toujours le meilleur outil.

Retrouvez Alerte maladies gratuitement, disponible sur www.itbfr.org, dans la rubrique Outils.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
«Des gelées historiques» dans les vergers de la Somme
Le gel, qui a frappé de plein fouet bon nombre de cultures en France en ce début de semaine, n’a pas épargné les vergers de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde