Aller au contenu principal

Robotique
Bientôt une étude sur la place des robots dans les exploitations

Les grandes cultures apparaissent comme le secteur le moins concerné pour l'instant, mais cela est en train de changer.

ROBOT AGRICOLE
Essais de semis de betteraves par le robot FarmDroid en mai 2022 par le groupe sucrier Saint Louis Sucre, dans l’est de la Somme.
© V.F.

À l'occasion de l'une des deux enquêtes menées entre chaque recensement agricole décennal, la Rue de Varenne étudiera en 2023 le parc de machines agricoles des exploitants agricoles français – la dernière étude remonte à 2013 – et se penchera pour la première fois sur leur recours aux robots, a annoncé Corinne Prost, cheffe du service de la statistique du ministère, lors d'un colloque dédié au recensement agricole 2020 le 18 octobre.

En 2019, l'association Robagri avait recensé un peu plus de 10 000 robots agricoles, presque exclusivement en élevage (traite, alimentation), et marginalement en maraîchage (désherbage), d'après Pleinchamp.

En vigne, des robots de désherbage et d'épandage ont été lancés ces dernières années. Les grandes cultures apparaissent comme le secteur le moins concerné pour l'instant ; toutefois des prototypes de semoirs autonomes ont été présentés récemment.

En 2013, la précédente enquête avait montré que les agriculteurs français détenaient un peu plus d'un million de tracteurs – dont un peu moins de la moitié avaient une puissance de moins de 80 ch –, 59 000 moissonneuses-batteuses, 130 000 presses à balle, 71 000 chargeurs automoteurs et 12 000 machines à vendanger.

La détention des machines agricoles est marquée par le développement du leasing et la délégation, à des exploitants voisins ou des entreprises de travaux agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde